TIENSE SUIKERRAFFINADERIJ – 16/10/2013

Description de la publicité

L’annonce montre un dessin d’une femme qui s’appuie sur une table avec à côté une bulle dans laquelle on peut entre autres lire : « … envolées les 6 calories. ».
En dessous, on peut lire: « 6 calories. Si peu, si délicieux. ».
Sur la table, une boîte du produit est représenté, avec entre autres dessus: « 6 kcal ».

Motivation de la plainte

Le plaignant mentionne qu’il y a une différence d’un facteur 1000 entre les 6 calories mentionnées dans la publicité et les 6 kilocalories mentionnées sur la boîte représentée.
Pour une entreprise qui mentionne dans son rapport annuel qu’elle emploie des centaines de personnes de haut niveau, cela lui donne l’impression que ce n’est pas tout simplement une erreur mais une tromperie intentionnelle du consommateur. Si on veut spécifiquement maintenir le terme calories, le plaignant trouve qu’on doit alors mentionner qu’il s’agit de 6000 calories.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’il est vrai que l’unité exacte de mesure de la valeur énergétique est la kcal. C’est d’ailleurs cette unité qu’il utilise dans tous ses étiquetages et emballages pour indiquer la valeur énergétique exacte de son morceau de sucre light (6 kcal).

Le langage populaire s’est avec le temps néanmoins emparé de la calorie et utilise le terme « calorie » pour signifier kcal. La confusion semble liée à une ancienne unité, la « grande calorie », ou « Calorie », qui correspond à 1 kcal.

Le terme de « calorie » est aujourd’hui couramment utilisé en diététique et par les nutritionnistes pour désigner 1 kcal. On parle, par exemple, de « régime à 2000 calories » et la valeur nutritionnelle des aliments est généralement exprimée de cette manière simplifiée (« une pomme représente 70 calories ») pour s’adapter à la compréhension du grand public sans l’obliger à des gymnastiques mentales à multiples zéros.

C’est pourquoi l’annonceur a pris la décision, sur tous les tableaux nutritionnels officiels et étiquetages chiffrés de ses emballages, d’utiliser kcal de manière rigoureuse, mais dans sa communication « grand public », d’utiliser le terme calories qui est mieux compris par le consommateur, et est en ligne avec le vocabulaire des diététiciens.

Décision du Jury

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a noté que, bien que l’unité de mesure exacte de la valeur énergétique soit la « kcal », ce terme a été écarté du langage courant et du langage des nutritionnistes et des diététiciens par le terme « calorie ». Le terme « calorie » correspond en d’autres termes généralement avec « 1kcal ».

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a également noté que, pour cette raison, l’annonceur a pris la décision d’utiliser d’une part « kcal » sur tous les tableaux nutritionnels officiels et sur les emballages mais d’utiliser d’autre part le terme « calorie » dans sa communication vers le grand public, terme qui est mieux compris par le consommateur et est en ligne avec le vocabulaire des diététiciens.

Vu ce contexte, le Jury a estimé que cette publicité n’est pas de nature à tromper le consommateur sur ce point.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:TIENSE SUIKERRAFFINADERIJ
Produit/Service:Ti’light
Média:Magazine
Critères d'examen:Loyauté, Véracité
Initiative:Consommateur
Type de décision:Pas de remarques
Date de clôture: 16/10/2013