RABOBANK – 13/01/2016

Description de la publicité

Les annonces contiennent respectivement les slogans suivants:
- “Nee mevrouw, de pensioenkloof zijn geen diepe ouderdomsrimpels.”
- “Nee mevrouw, hoge inflatie is geen extreme vorm van winderigheid.”
- “Nee meneer, een getrouwheidspremie is geen geldsom voor wie huwt.”
En-dessous chaque fois le texte suivant:
“Hoe zit het met uw financiële kennis?
Doe de Financiële Kennistest op Rabobank.be en vergelijk uw score met andere Belgen.
Bewust Rabobank.be”.

Motivation de la plainte

En tant que femme âgée, la plaignante trouve cette publicité très déplacée et plus précisément sexiste envers les femmes et discriminante au niveau de l’âge. Elle trouve que de telles publicités sont aussi très infantilisantes.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué ce qui suit concernant les différents éléments de la plainte afin de montrer qu’il n’a aucunement l’intention de catégoriser des personnes ou de les discriminer:

- Sexiste: la campagne concerne tant les hommes que les femmes. Le contenu n’a rien à voir avec le genre et il utilise tant ‘meneer’ que ‘mevrouw’. Il en a consciemment tenu compte dans le plan média global et a divisé les créations avec une femme et celles avec un homme de la façon la plus équilibrée possible.

- Infantilisante: cette campagne est basée sur différentes études qui montrent que les connaissances financières des Belges sont médiocres. Avec cette campagne, l’annonceur répond à cela en utilisant une sorte d’humour qui lui permet d’expliquer cela de façon rapide et claire et d’inviter le lecteur à tester ses connaissances. L’annonceur ne tire pas de conclusions dans cette campagne mais il invite à tester ses connaissances financières.

- Discriminante au niveau de l’âge: il utilise le terme ‘pensioenkloof’ mais il s’agit d’un terme couramment utilisé afin de désigner le phénomène en question. C’est un terme financier qui peut potentiellement être interprété erronément, ce qui est également le cas pour les autres concepts utilisés dans la campagne.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que les annonces contiennent plusieurs slogans qui font référence au constat que les connaissances financières des Belges sont médiocres afin d’inviter les consommateurs (femmes et hommes de tous âges) à tester leurs connaissances financières sur le site internet de l’annonceur.

Le Jury est d’avis que les termes utilisés sont des termes financiers qui peuvent potentiellement être interprétés erronément par des femmes et des hommes de tous âges et que les jeux de mots ne visent pas spécifiquement les femmes (plus âgées). Selon le Jury, les annonces ne sont pas de nature à être interprétées par le consommateur au premier degré et ne sont dès lors pas de nature en l’occurrence à les ridiculiser ou à les discréditer.

Le Jury est également d’avis que les annonces ne sont pas de nature à discriminer sur base de l’âge ou du genre.

Le Jury a dès lors estimé que les annonces ne sont pas en infraction aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a dès lors estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:RABOBANK
Produit/Service:Rabobank
Média:Quotidien
Initiative:Consommateur
Date de clôture: 13/01/2016