PROCTER & GAMBLE – 14/09/2010

Description de la publicité

Le spot montre un homme et une femme en tenue de bain. Ils plongent dans l’eau puis ressortent et s’embrassent. La dernière image montre le couple et les bouteilles de parfum Light Blue.

Motivation de la plainte

Il s’agit d’un spot pour un parfum pour homme dans lequel un homme en maillot de bain ajusté nage pour embrasser une femme en sortant de l’eau et défaire son top de bikini.
Ceci est clairement pour montrer la femme comme un objet sexuel. Que fait une femme dans un spot pour un parfum pour homme ?
 

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’il s’agit d’une campagne européenne et qu’il n’a reçu aucune plainte dans d’autres pays.

Le plaignant a apparemment été choqué par la mise en scène des acteurs dans cette publicité. En outre, le plaignant est scandalisé que le modèle masculin défait le top du modèle féminin à la fin du spot. Le téléspectateur se demande aussi ce que fait une femme dans un spot pour un parfum pour homme.

En 2010, il est devenu courant d’utiliser des modèles pour promouvoir des produits de luxe comme du parfum. Ceci n’est pas uniquement le fait de Procter & Gamble mais également de concurrents.

Le fait que l’annonceur montre également un modèle féminin pour promouvoir un parfum pour homme n’est, selon l’annonceur, pas anormal. L’utilisation d’un parfum a en effet pour but de dégager une odeur agréable pour les autres personnes. En outre, les gens mettront plutôt du parfum quand ils sortent avec un (futur) partenaire. On essaie de se présenter de la meilleure manière à l’autre personne et un bon parfum en fait certainement partie. L’annonceur ne comprend dès lors pas que la personne en question lui reproche de représenter une femme dans sa publicité pour un parfum pour homme.

D’autre part, il peut comprendre qu’une certaine minorité des téléspectateurs ait été désagréablement surprise par le fait que le top de la femme soit défait à la fin du spot. L’annonceur a souligné qu’on ne montre à aucun moment une partie corporelle intime. Il s’agit uniquement d’une forme de sensualité, non de sexualité. L’annonceur est dès lors d’avis que la publicité ne représente nullement la femme comme objet de désir. L’homme est d’ailleurs également représenté de manière peut couverte mais dans une pose esthétique responsable. L’annonceur estime dès lors que le spot ne contient aucune affirmation ou représentation visuelle qui soit contraire à la décence selon les normes générales en vigueur.

L’annonceur peut néanmoins comprendre l’attitude du téléspectateur et souhaite s’excuser pour les éventuelles interprétations erronées que cette publicité aurait pu causer.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le spot TV montre un homme qui, vers la fin du spot, embrasse une femme et défait le top de son bikini.

Le Jury est d’avis que cette scène est présentée de manière plutôt sensuelle et irradie la séduction et l’attrait, ce qui est propre au monde des parfums.

Vu le lien avec le produit et compte tenu de l’évolution de la société, le Jury est d’avis que cette publicité n’est pas scandaleuse ou indécente et n’est pas non plus de nature à porter atteinte à la dignité humaine.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:PROCTER & GAMBLE
Produit/Service:Dolce & Gabbana
Média:TV
Critères d'examen:Décence et bon goût
Initiative:Consommateur
Type de décision:Pas de remarques
Date de clôture: 14/09/2010