INCAR MOTOR – 11/06/2008

Description de la publicité

Une annonce avec comme titre « Le plus grand show-room de votre province. 7 ans de garantie » montre deux voitures de la marque (Kia Sportage et Kia Cee’d), avec explication de leurs caractéristiques.

Kia Sportage :
« Kia Sportage BlueRay. Série Spéciale.
- 7 ans de garantie d’usine totale (ou 150.000 km si atteints avant) et 7 ans d’Assistance de roulage Kia
- 2.0 ou 2.7 V6 (automatique) essence et 2.0 CRDi 136 CV diesel (sur 4x2 aussi en automatique)
- 2.0 CRDi diesel : nerveux (136 CV), économe (7,0 l/100km) et propre.
- Peinture métal
- Bluethooth
- Moulures lat. et élargisseurs ailes
- Pneus 235/60 16
Filtre à particules diesel standard. »

Kia Cee’d :
« Kia Cee’d
- 7 ans de garantie d’usine totale (ou 150.000 km si atteints avant) et 7 ans d’Assistance de roulage Kia
- Extrêmement sûre (5 étoiles Euro NCAP), plaisir de conduire extraordinaire, étonnamment silencieuse
- 1.4, 1.6 (aussi en automatique) ou 2.0 essence et 1.6 CRDi 90 CV, 1.6 CRDi 115 CV (aussi en automatique) ou 2.0 CRDi 136 CV diesel
- 1.6 CRDi diesel ultramoderne : nerveux (90 ou 115 CV), économe (4,7 l/100 km) et propre (119-125 g/km)
Filtre à particules diesel disponible. »

Mention du prix des véhicules, du logo, des coordonnées et du site internet de l’annonceur.

Motivation de la plainte

Cette publicité prétend que ces véhicules sont « propres ». Or, aucun véhicule n’est propre. Cette affirmation absolue constitue une infraction au code de la publicité écologique.
 

Position de l'annonceur

Kia Motors Belgium a précisé que le lay-out utilisé est celui qu’il a fourni à ses distributeurs et il en assume donc l’entière responsabilité.

Kia Motors Belgium constate ensuite que le plaignant part du principe selon lequel « aucun véhicule n’est propre » et envisage cela comme une affirmation absolue. Kia Motors Belgium souligne que la sémantique du langage publicitaire n’est pas la même que celle utilisée dans un code ou un règlement, mais que la publicité est, par essence, comparative et donc relative. Il a en outre précisé que le consommateur est suffisamment intelligent pour décoder le langage publicitaire.

Il a également précisé que si le Jury lui propose une alternative raisonnable qui puisse remplacer le terme « propre » sans que le message ne se perde, il sera disposé à la prendre en considération.

Décision du Jury

D’emblée, le Jury a constaté que cette publicité contient une affirmation absolue (« propre ») induisant que ce véhicule n'aurait pas d'effets sur l'environnement. Compte tenu que ce véhicule n’est pas sans effets sur l'environnement (il subsiste des émissions de CO2 qui sont dommageables pour l'environnement), le Jury est d'avis qu’une telle affirmation absolue est contraire à l'article 7 du Code de la publicité écologique.

D’autre part, le Jury a constaté que cette publicité utilise un logo (eco). Compte tenu du libellé de l’art. 13 du code précité, le Jury a demandé à l’annonceur s’il s’agit d’un logo interne ou officiel. S’il s’agit d’un logo interne, le Jury est d’avis que ce logo évoque faussement une approbation officielle. S’il s’agit d’un logo officiel, il a demandé à l’annonceur de lui confirmer qu’il remplit les conditions lui permettant d’utiliser ce logo dans ce contexte.

Eu égard à ce qui précède (publicité contraire à l’art. 7 et éventuellement également à l’art. 13), le Jury a demandé à l’annonceur de modifier cette publicité afin de la rendre conforme aux dispositions susmentionnées et à défaut de ne plus la diffuser.

L’annonceur a précisé qu’il demandera à son agence de supprimer le terme litigieux « propre » de ses messages publicitaires et de ne plus faire usage de son logo « interne » eco.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:INCAR MOTOR
Produit/Service:Kia
Critères d'examen:Environnement
Initiative:Consommateur
Date de clôture: 11/06/2008