ETHIAS – 20/02/2013

Description de la publicité

L’affiche avec le slogan « Dites adieu à la franchise auto » montre sous forme de cartoon une pierre tombale avec l’inscription du symbole € et « Franchise auto ». Dessus, une roue de voiture sur laquelle se trouvent des fleurs et une banderole rouge avec l’inscription « Adieu ». A côté, une femme en tenue noire avec voilette et une bouteille de champagne dans son sac et un homme avec des accessoires de fête (chapeau pointu, serpentin, sifflet).

Dans un spot radio, on entend entre autres:
« Mes chers amis, nous voici réunis pour dire adieu à la franchise auto. Enterrons-la. Faisons-lui payer pour tout ce qu’elle nous a fait payer. Franchise auto, on ne te regrettera pas. Mes amis, recueillons-nous".
« Ouais ! On n’a pas de franchise »
« Vous aussi dites adieu à la franchise ».

Dans l’autre spot radio, on entend entre autres:
« Chers amis, pour dire adieu à la franchise auto, je voudrais dire ces quelques mots » il chante « Bye bye franchise auto, casse-toi, salut, ciao, allez tout le monde ! » tout le monde reprend en chœur.
« Vous aussi dites adieu à la franchise ».

Motivation de la plainte

Le plaignant est choqué par la publicité qui compare la suppression d’une franchise auto à la perte d’un être cher. C’est macabre, affligeant et déshonorant pour les familles endeuillées.

Position de l'annonceur

L’annonceur a voulu faire passer ce message d’adieu à la franchise de façon claire et simple. La scène se déroule autour d’un pneu que l’on enterre pour symboliser la franchise. Une des personnes de l’assemblée lit un discours d’adieu à cette franchise. Ensuite, l’assemblée applaudit pour célébrer cette bonne nouvelle. Visuellement, le lien avec la tombe symbolise l’adieu, le pneu comme couronne mortuaire fait le lien avec la voiture et les personnes présentes sont joyeuses.

L’annonceur a communiqué que ces créations ont été pré-testées auprès d’un petit groupe cible avant d’être diffusées et que les réactions étaient positives. Le lien avec l’enterrement d’un pneu et donc d’une contrainte comme une franchise pour une assurance auto a été immédiatement compris. Le lien avec l’enterrement d’un être cher n’a pas été relevé. En aucun cas, l’annonceur ne désirait vexer ou mettre mal à l’aise certains auditeurs.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que la campagne publicitaire, déclinée en spots radio et affiches, met en scène l’enterrement de la franchise auto pour souligner l’absence de franchise dans les contrats d’assurance auto auprès de l’annonceur.

Le Jury a noté que le thème de l’enterrement en tant que tel peut être perçu comme tabou par certaines personnes mais que la publicité en question est décalée et non réaliste.

Il a estimé que la campagne publicitaire n’est pas de nature à porter atteinte à la dignité humaine ou à l’honneur des familles endeuillées.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:ETHIAS
Produit/Service:Assurance auto
Initiative:Consommateur
Date de clôture: 20/02/2013