D2 MOBILE – 21/09/2009

Description de la publicité

Sur le site www.wittenond.be se trouve un banner à droite avec le texte : « Wat is jou IQ ? Doe de test », avec en dessous un dessin d’un homme chauve. En bas à droite : « €10/week ».

En cliquant sur le banner, on arrive sur le site www.dommezel.be.

Sur la première page se trouve en haut le mot « advertentie » et le texte : “doe de test en ontvang je score en de IQ test. Doe de IQ test en kijk hoe slim je bent”. En-dessous se trouvent 2 cadres: l’un avec “doe de test” et l’autre avec un graphique et en dessous les scores les plus hauts.
En bas de la page, en petits caractères : “Dit is een betaalde abonnementsdienst. €10,00/week/4 credits. Stoppen: sms STOP naar 9567. D2 Mobile is een abonnementsdienst. De kosten bedragen €10,00/week (excl. Download-kosten). Service: u ontvangt 4credits/week die u kunt besteden in de D2 Mobile download shop. Stoppen? Sms STOP naar 9567. Uitleg over deze actie zie actie uitleg. Aanmelden kan alleen als u 18 jaar of ouder bent. Op deze dienst zijn de Algemene Voorwaarden van D2 Mobile van toepassing. Aanmelding voor de dienst betekent acceptatie van deze voorwaarden. Vragen of opmerkingen? Stuur dan een e-mail naar helpdesk@d2-mobile.com D2Media B.V, Postbus 7633, 8930JP Leeuwarden Nederland». En dessous se trouvent encore quelques liens: Actie uitleg | Over D2 Mobile | Algemene voorwaarden | Privacy beleid | Geschikte toestellen | Helpdesk.

Suivent ensuite plusieurs écrans avec des questions auxquelles il faut répondre. Après on voit un écran avec le texte « “Vul nu je nummer in en druk op verder om je IQ test score te ontvangen”. Texte sur l’écran suivant : “sms nu OK naar 9567 en ontvang jouw IQ-test score.”

Motivation de la plainte

Via la bande publicitaire de Google dans la marge de la page d’accueil du site www.wittenond.be, le plaignant est invité à faire un teste QI.

Ceci mène au site web www.dommezel.be où on demande constamment le numéro de GSM du plaignant. En bas, il est indiqué en petits caractères qu’il s’agit d’un service d’abonnement de 10 euro par semaine.

Le plaignant se demande si ceci est conforme aux règles concernant les pratiques loyales de publicité.

Position de l'annonceur

L’annonceur a précisé que le site web www.dommezel.be répond tout à fait aux exigences GOF. Le site a aussi été approuvé par le fournisseur de télécom belge Base.

L’annonceur conteste le fait qu’on demande constamment le numéro de téléphone de l’utilisateur. Il a affirmé qu’on demande une fois le numéro de téléphone mobile sur le site. Sur la page où le numéro de téléphone peut être introduit, il est clairement mentionné qu’il s’agit d’un service d’abonnement, quels sont les frais et comment on peut mettre fin au service.

A la question du Jury d’expliquer le fonctionnement et de préciser si, après avoir répondu à toutes les questions (après lesquelles on demande d’introduire son numéro de téléphone et d’envoyer OK par sms au 9567), on reçoit uniquement le score QI ou si on est en même temps abonné aux services de D2 Mobile, l’annonceur a répondu comme suit :

Comme mentionnée sur la page de demande, l’utilisateur reçoit le score du test QI et le test QI en sus du service d’abonnement. En outre, chaque utilisateur qui donne son numéro reçoit le sms gratuit suivant:

Om je te abonneren op dienst BREIN1 aan 10 EURO/week, stuur OK naar 9567 ( dit bericht is gratis ).

L’annonceur a fourni un screenshot et a expliqué le fonctionnement comme suit :

Un utilisateur s’abonne à un de leurs services via un de leurs sites. En fonction du service, l’utilisateur reçoit un bonus. En plus du test QI, l’utilisateur reçoit par exemple son score QI et un test QI pour téléphone mobile.

En s’abonnant, l’utilisateur a accès au shop de téléchargement (d2fun.com). Ici, l’utilisateur peut télécharger du contenu pour son téléphone mobile (p.e. ringtones, jeux, wallpapers,..). L’utilisateur reçoit chaque semaine 4 crédits qu’il peut utiliser dans le shop.

En envoyant STOP, un utilisateur peut arrêter à tout moment.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le banner fait valoir un test QI avec en bas à droite la mention « €10/week » et la référence/renvoi au site www.dommezel.be.
Une fois sur le site www.dommezel.be, on peut lire (en allant en bas de l’écran) les conditions (abonnement, prix, procédure d’arrêt, âge, adresse e-mail et adresse géographique) et on peut voir (en allant à droite de l’écran) le pictogramme (avec mention du prix et au dessus la mention ‘subscription’).

Concernant le banner
Le Jury est d’avis que le banner n’indique pas de manière suffisamment claire qu’il s’agit d’un service d’abonnement. La mention du prix dans le coin en bas à droite est insuffisante. Cette indication du prix (€10/week) n’indique pas qu’il s’agit d’un abonnement. Le terme « abonnement » ou « subscription » doit également être mentionné clairement dans le banner afin d’éviter de tromper le consommateur (art. 94/6 de la loi sur les pratiques du commerce et art. 3 et 5 du code de la Chambre de Commerce Internationale). Il est également indiqué de déjà utiliser le pictogramme dans le banner comme prescrit dans les directives GOF (point E).

Concernant le site
Le Jury a constaté que le consommateur doit aller à droite ou en bas de l’écran (du moins sur certains écrans) pour qu’il puisse prendre connaissance des informations essentielles concernant le prix, l’abonnement, l’arrêt, etc.

Le Jury est d’avis que la mention du prix et l’indication qu’il s’agit d’un service d’abonnement doit être mise plus clairement en avant de manière à ce que cela saute directement aux yeux du consommateur et qu’il ne doive pas aller voir à droite ou en bas.

Le Jury est également d’avis qu’il n’est pas du tout clair pour le consommateur que s’il envoie OK par sms au numéro court, il est alors tout de suite abonné au service. Le Jury pense qu’au moment où on demande d’envoyer OK par sms au numéro court, un avertissement doit apparaître comme quoi le consommateur s’abonne alors au service.

Le Jury est d’avis que la présentation actuelle est de nature à tromper le consommateur et peut l’amener à prendre une décision concernant une transaction qu’il n’aurait pas prise autrement, ce qui est contraire à l’art 94/6 de la loi sur les pratiques du commerce et aux articles 3 et 5 du Code CCI.

Le Jury a également constaté que dans le texte en bas (D2 Mobile is een abonnementsdienst…) on omet de mentionner un numéro de téléphone belge et qu’on ne précise pas non plus la durée de l’abonnement (prolongé automatiquement ou non), ce qui est prescrit par les points B.2.1 et B.2.4. des directives GOF.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a demandé à l’annonceur de modifier le banner et son site en les rendant conformes aux dispositions mentionnées et de lui communiquer les modifications réalisées.

Suite

L’annonceur a confirmé qu’il a fait les modifications nécessaires et a fourni un printscreen.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:D2 MOBILE
Produit/Service:teste QI
Média:Internet
Critères d'examen:Véracité, Autres
Initiative:Consommateur
Date de clôture: 21/09/2009