CARREFOUR – 25/10/2010

Description de la publicité

Dans le folder en ligne de Carrefour du 15 au 25 septembre 2010, trois emballages de trois boxers DIM sont annoncés au prix de 15,90 euro :
« Set van 3 herenboxershorts
94% katoen, 6% elastaan, 3 tot 5 verschillende kleuren
Ref.4978914
Ook beschikbaar: Set van 3 jongensboxers € 13,90
2+1* gratis. Hetzij € 5,30 per stuk ».
En grands caractères, le prix : € 15,90
En dessous du prix : Per 3 sets van 3 boxershorts
*verrekend aan de kassa, niet elke kleur is beschikbaar in elke winkel.

Motivation de la plainte

Il est indiqué 15,90 euro par 3 sets de 3 boxers. En magasin il s’avère que c’est15, 90 euro pour 1 set de 3 boxers.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que l’offre “3 sets van 3 herenboxershorts DIM voor de prijs van € 15,90 – 2+1 gratis” est due à une erreur.

Il s’agit ici d’une erreur d’impression de l’agence de publicité de l’annonceur. Le dépliant mentionne explicitement que les offres ne sont valables que sous réserve d’éventuelles erreurs d’impression.

Il est en effet évident que son offre a trait à 1 set de 3 boxers pour homme, 2+1 gratuit pour € 15,90.

L’annonceur a communiqué la dernière version du dépliant qu’il a signé, avant impression. L’agence de publicité en a donc fait « 3 sets » au final sans que l’annonceur le sache.

Dès que l’annonceur a constaté l’erreur, il a mis ses clients au courant au moyen d’un erratum.

De plus, l’offre “3 sets van 3 herenboxershorts DIM voor de prijs van € 15,90” est manifestement une vente à perte qui est interdite sur la base de la loi du 6/4/2010 concernant les pratiques de marché et la protection des consommateurs.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que l’annonce présente 3 sets de 3 boxers DIM au prix de € 15,90.

Suite au courrier de l’annonceur, le Jury a noté qu’il s’agissait d’une erreur et que l’offre avait trait à 1 set de 3 boxers pour homme pour
€ 15,90.

Vu ce qui précède et malgré la réserve en ce qui concerne les erreurs d’impression, le Jury a estimé que la publicité en question était trompeuse au sens de l’article 88 de la loi du 6 avril 2010 concernant les pratiques de marché et la protection des consommateurs et des articles 3 et 5 du code de la Chambre de Commerce Internationale. Le Jury a donc demandé à l’annonceur de modifier cette publicité ou à défaut de ne plus la diffuser.

Le Jury a noté que la publicité est entre temps terminée et qu’elle ne sera plus diffusée.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:CARREFOUR
Produit/Service:Boxers
Média:Internet
Critères d'examen:Loyauté, Véracité
Initiative:Consommateur
Date de clôture: 25/10/2010