ALBATROSS LIQUORS – 28/10/2015

Description de la publicité

La page Facebook de la marque contenait les messages suivants:

1) “Het is weer bijna zover beste Albatross zupers! Vanaf 16u30 after school party in Pièce Unique in Tielt! Iedereen wordt opnieuw verwend met een Gratis shotje van de oneindig veel liefde gevende Albatross fontein! Daarachter slaan we terug onze vleugels uit in onze thuisstad Kortrijk waar we in café Shooters er alweer een dik feestje zullen van maken!!
p.s; Weet jij wat wij aan het maken zijn?
Ons vakmanschap drink je met verstand.”;

2) “Albatross staat voor vrijheid; Eens de grootste vogel van onze planeet van het vaste land springt, laat hij die voor altijd achter hem en zweeft boven de oceaan. Dit gevoel willen we mensen geven die een avondje genieten van onze drank. Laat voor vanavond eens het vaste land achterwege, omarm de vrijheid alsof je nooit meer hoeft terug te keren! ‪#‎embracetheclouds ‪#‎partyupneverstop
Ons vakmanschap drink je met verstand.”.

L’annonce de la première activité indiquée sur la page Facebook de l’établissement concerné mentionne entre autres “afterschool party” et “het Albatross promoteam komt tussen 16u30 & 17u30”. La page contient, dans le contexte de l’activité annoncée, des photos de jeunes.

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, cette publicité est clairement en infraction à la Convention alcool.
En ce qui concerne la première mention, les termes « zupers » et le lien avec une fontaine sont selon lui contraires à l’article 3.1. La mention de 16h30 est clairement destinée au public d’âge scolaire (mineur), alors que le produit est un spiritueux et interdit aux mineurs.
La deuxième mention est contraire aux articles 3.2 et 3.5 selon le plaignant.
Enfin, le plaignant souligne le fait que la publicité de l’annonceur a déjà été sanctionnée par le Jury pour des raisons comparables.

Position de l'annonceur

Tout d’abord, l’annonceur a communiqué que les messages Facebook concernés ont déjà été enlevés.
Il a également mentionné qu’il a tenu compte de la plainte précédente et mentionne maintenant toujours « Ons vakmanschap drink je met verstand » avec les messages sur Facebook. Il essaie aussi de ne pas aller trop loin dans sa publicité mais ne voyait aucun mal dans la mention de « zuppers ». Pour lui, c’est juste le mot west-flandrien pour « buveurs », en d’autre mots des gens qui consomment le produit.
Concernant l’événement à 16h30, l’annonceur reconnait tout à fait sa faute. Il a aussi été interpelé à ce sujet par un contrôleur du SPF Santé Publique et a aussi été pénalisé pour cela.
En ce qui concerne l’explication du nom « Albatross » sur Facebook, il s’agissait seulement d’une référence au lien avec l’animal, qui est en soi « libre ». Il ne pensait pas lier le « bonheur » à l’alcool, mais plutôt « savourer à l’aise ».
L’annonceur comprend la plainte et il va essayer d’en tenir compte dans le futur. Mais il est bien d’avis qu’il serait injuste d’avancer qu’il vise uniquement les mineurs. Il fait en effet de son mieux pour viser les majeurs. Il a par exemple fait un livre de cocktails, uniquement pour des établissements spécialisés qui veulent offrir plus à leurs clients majeurs.

Décision du Jury

Le Jury a examiné cette publicité en tenant compte des arguments des parties concernées et dans le cadre de la Convention en matière de publicité et de commercialisation des boissons contenant de l’alcool (ci-après: la Convention).

Le Jury a pris connaissance des messages visés par la plainte, sur la page Facebook de l’annonceur.

En ce qui concerne le premier message, le Jury est d’avis que les mots utilisés incitent bien à une consommation irresponsable, exagérée ou illégale.

Le Jury a donc estimé que ce texte publicitaire est contraire à l’article 3.1 de la Convention.

Le Jury est de plus d’avis que le nom de l’activité – « after school party » - en combinaison avec l’heure de début mentionnée – 16h30 – renvoie dans ce cas à l’enseignement secondaire et vise donc les mineurs d’âge.

Le Jury a donc estimé que cette publicité est également une infraction aux articles 2.1 et 4.1 de la Convention, qui stipulent que la publicité ne peut pas viser les mineurs d’âge.

Concernant l’annonce de cette activité sur la page Facebook de l’établissement concerné, le Jury a en outre constaté que celle-ci contient également des photos de jeunes et il est d’avis que certaines de ces personnes semblent être des mineurs.

Le Jury a donc estimé que cette publicité est également contraire à l’article 4.2 de la Convention sur ce point.

En ce qui concerne le deuxième message, le Jury est d’avis que les mots utilisés associent bien la consommation de boissons alcoolisées à des effets psychologiques favorables et attirent l’attention sur leurs effets éventuellement euphorisants.

Le Jury a donc estimé que ce texte publicitaire est contraire à l’article 3.2 de la Convention.

Compte tenu de ce qui précède et sur la base des dispositions susmentionnées, le Jury a donc demandé à l’annonceur de modifier la publicité et à défaut de ne plus la diffuser.

À ce sujet, le Jury a noté que les messages concernés ont été supprimés de la page Facebook de l’annonceur.

Il a cependant constaté que cela n’est pas le cas pour la page Facebook de l’établissement concerné, sur laquelle la première activité mentionnée est également annoncée.

Le Jury a donc demandé à l’annonceur de faire en sorte que cette annonce de son activité respecte également la Convention.

Compte tenu du fait qu’une autre infraction dans le chef de l’annonceur a récemment été constatée pour des faits comparables, le Jury a de plus demandé à l’annonceur, conformément à l’article 13.3 de la Convention, de soumettre sa prochaine publicité comparable sur Facebook pour examen préalable.

Suite

L’annonceur a confirmé qu’il respectera la décision du Jury.

Annonceur:ALBATROSS LIQUORS
Produit/Service:Liqueur Albatross
Média:Internet
Critères d'examen:Autres
Catégorie:Boissons
Date de clôture: 28/10/2015