SPRB EGALITE DES CHANCES – 02/12/2015

Description de la publicité

L’affiche montre le visage d’une femme à la bouche tuméfiée avec le texte suivant:
“Eerst deden alleen de woorden pijn.
Au départ, seuls les mots blessaient.”
Daaronder (in het wit in een zwarte kader):
“Ne souffrez plus en silence.
Lijd niet langer in stilte.
www.sosviolence.brussels
www.sosgeweld.brussels”.

Motivation de la plainte

Le plaignant se demande s’il est vraiment utile d'afficher de telles horreurs à la vue des enfants. Les siens en font des cauchemars et sont traumatisés. C'est une affiche contre la violence et elle est extrêmement violente, d'autant plus pour les plus jeunes selon lui. Quelle contradiction et quelle tristesse ajoute-t-il.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que les affiches ont été réalisées dans le cadre de la journée internationale contre la violence à l’égard des femmes (25 novembre) et qu’elles font partie d’une campagne globale pour la lutte contre la violence à l’égard des femmes.
L’image a été choisie pour montrer le mieux possible la réalité de la violence entre partenaires, en vue d’aborder, de prendre conscience et de sensibiliser autour de la problématique. C’est une image d’une femme avec des blessures autour de la bouche, sans sang exagéré ou autres blessures. Avec la photo, on donne aussi assez d’explications sur le cadre: le slogan est mentionné, ainsi que le texte en blanc, le fait qu’il s’agit d’une journée internationale contre la violence à l’égard des femmes et la mention d’un site web. L’image de la femme est donc utilisée pour clarifier la problématique et en même temps faire en sorte qu’on puisse en discuter.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que l’affiche de la campagne pour la lutte contre la violence envers les femmes montre le visage d’une femme à la bouche tuméfiée et renvoie vers le site SOS Violence.

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a noté que le choix du visuel est fondé sur la volonté de représenter une réalité, d’engager le dialogue à ce sujet et de sensibiliser à la problématique en question.

Le Jury a estimé, sur base des règles concernant la publicité non commerciale, que le visuel utilisé montre un lien direct et proportionné avec le but que la campagne cherche à atteindre.

Le Jury a également estimé que l’affiche en question n’est pas de nature à causer un dommage moral aux enfants.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:SPRB EGALITE DES CHANCES
Produit/Service:Campagne SOS Violence
Média:Affichage
Initiative:Consommateur
Type de décision:Pas de remarques
Date de clôture: 02/12/2015