Recupel 03-08-2022: Geen opmerkingen

Adverteerder / Annonceur: RECUPEL

Product-Dienst / Produit-Service: Recyclage GSM

Media / Média: Internet (Facebook, Instagram)

Beschrijving van de reclame / Description de la publicité

Le post contient le texte suivant : « Ce vieux GSM que vous gardez depuis 10 ans au cas où votre smartphone rend l’âme, vous pensez vraiment l’utiliser un jour ? Alors hop, direction le point Recupel ! ». En dessous, un GIF avec une femme (avec la mention « Moi ») serrant son chat (avec la mention « Mon vieux GSM pour « au cas où » ») dans ses bras et le caressant et en dessous le texte « Ne me quitte paaaaas ! ».

Klacht(en) / Plainte(s)

Le plaignant trouve inacceptable d’associer un objet désuet présenté comme un déchet devant être recyclé à un être sensible, en l’occurrence un chat, en cette période de l’année où déjà bien trop d’animaux sont abandonnés pour cause de départ en vacances.

Beslissing Jury in eerste aanleg: Geen opmerkingen
Décision Jury de première instance: Pas de remarques

Le Jury d’Ethique Publicitaire (JEP) de première instance a pris la décision suivante dans ce dossier.

Le Jury a constaté que le post concerné contient le texte suivant : « Ce vieux GSM que vous gardez depuis 10 ans au cas où votre smartphone rend l’âme, vous pensez vraiment l’utiliser un jour ? Alors hop, direction le point Recupel ! » avec en dessous, un GIF avec une femme (avec la mention « Moi ») serrant son chat (avec la mention « Mon vieux GSM pour « au cas où » ») dans ses bras et le caressant et en dessous le texte « Ne me quitte paaaaas ! ».

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a bien noté qu’il s’agit ici de l’utilisation du procédé habituel du mème qui consiste à utiliser une image décalée et transposée à un tout autre contexte, le GIF montrant une personne très attachée à son chat, utilisé comme image décalée pour l’attachement ressenti par certains pour leur vieux téléphone.

Compte tenu de ce qui précède et du caractère humoristique de la publicité, le Jury est d’avis que celle-ci ne sera pas interprétée par le consommateur moyen dans le sens que lui donne le plaignant. Selon le Jury, la publicité n’appelle en effet pas à abandonner les animaux et n’incite pas à un comportement non respectueux envers ceux-ci.

Le Jury a dès lors estimé que la publicité ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur sur ce point.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Veuillez noter que cette décision ne devient définitive qu’après l’expiration du délai d’appel.

andere beslissingen