D'Ieteren - Seat 06-02-2018: Geen opmerkingen

Adverteerder / Annonceur: D'IETEREN

Product-Dienst / Produit-Service: Seat Arona

Media / Média: TV

 

Beschrijving van de reclame / Description de la publicité

Le spot montre des préservatifs et les mots « papa disait », une plaquette de pilules et les mots « maman disait », ensuite les mots « je dis » et un bébé. On voit ensuite des images d’une guitare (« les punks disaient »), d’un homme qui danse (« la pop disait »), d’une femme sur la plage qui enlève sa tunique (« je dis »), de différentes bouches et enfin du véhicule promu (« je dis Arona »).

VO : « Papa disait préservatifs, maman disait pilule, je dis surprise. Les punks disaient anarchie, la pop disait beat it, je dis let it be. Il disait ceci, elle disait cela, je dis Arona. Seat Arona, le nouveau SUV. Do your thing. »

//////////

De spot toont condooms en de woorden “pap zei”, een pilstrip en de woorden “mam zei”, vervolgens de woorden “ik zeg” en een baby. Men ziet vervolgens beelden van een gitaar (“punk zei”), van een dansende man (“pop zei”), van een vrouw op het strand die haar tuniek uittrekt (“ik zeg”), verschillende monden en tot slot het gepromote voertuig (“ik zeg Arona”).

VO: “Pa zei condoom, ma zei de pil, ik zeg verrassing. Punk zei anarchie, pop zei beat it, ik zeg let it be. Hij zei dit, zij zei dat, ik zeg Arona. De nieuwe Seat Arona, do your thing.”

Klacht(en) / Plainte(s)

La plaignante trouve inadmissible de comparer le fait de faire un enfant avec celui d'acheter une voiture. De plus, la publicité véhicule selon elle le message de se démarquer des autres générations alors que la sensibilisation des enfants à la protection (quelle qu'elle soit) lors des rapports sexuels est importante et cette publicité l'affiche comme ringarde. Avec la recrudescence du VIH et autres MST, la plaignante trouve scandaleux de véhiculer un message pareil.

//////////

De klaagster vindt het onaanvaardbaar om het feit van een kind te maken te vergelijken met dat van een wagen te kopen. Bovendien draagt de reclame volgens haar de boodschap uit om zich af te zetten tegen andere generaties terwijl het sensibiliseren van kinderen om zich te beschermen (welke vorm dit ook aanneemt) bij seksuele contacten belangrijk is en deze reclame stelt het voor als onbenullig. Met de heropleving van hiv en andere soa’s, vindt de klaagster het schandalig om een dergelijke boodschap te verspreiden.

Beslissing Jury in eerste aanleg: Geen opmerkingen
Décision Jury de première instance: Pas de remarques

Le Jury d’Ethique Publicitaire (JEP) de première instance a pris la décision suivante dans ce dossier.

Le Jury a constaté que pour illustrer le slogan « Do your thing », le spot pour la promotion du nouveau véhicule de l’annonceur commence par montrer des préservatifs et une plaquette de pilules puis un bébé et on entend la voix-off qui dit « papa disait préservatifs, maman disait pilule, je dis surprise ». La publicité montre ensuite différentes images de ce que ‘d’autres’ disent puis les mots « je dis » et « je dis Arona » pour montrer le fait de se démarquer par rapport aux autres.

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a également noté que, pour la promotion de cette voiture familiale, la publicité s’adresse à de jeunes (futurs) parents.

Le Jury est d’avis que, contrairement à ce qu’affirme la plaignante, la publicité ne compare pas le fait de faire un enfant avec celui d'acheter une voiture et que le consommateur moyen n’interprétera pas le spot en question comme véhiculant un message allant à l’encontre de la sensibilisation des jeunes à l’importance de se protéger lors de rapports sexuels.

Le Jury a estimé que la publicité ne remet pas en cause l’importance du rôle des parents ou même l’autorité parentale et ne jette pas le discrédit sur un comportement responsable.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Veuillez noter que cette décision ne devient définitive qu’après l’expiration du délai d’appel.