Nationale Loterij – Lotto 18-03-2024: Geen opmerkingen

Adverteerder / Annonceur: LOTERIE NATIONALE

Product-Dienst / Produit-Service: Lotto

Media / Média: Radio

Beschrijving van de reclame / Description de la publicité

Le spot radio se déroule ainsi :
Voix off : « Certaines personnes se sentent complètement libres dans la nature. »
(on entend le chant des oiseaux)
Voix d’homme : « Waouw quel plaisir, pas un bruit, pas un chat, et hop, pas de vêtements. »
Voix de femme : « Oh ! »
Voix d’homme : « Bonjour »
Voix off : « Quel que soit votre truc, c’est possible. Jouez maintenant pour le tirage de ce mercredi, il y a un Jackpot de 5.500.000 euros.
(jingle Lotto) Lotto, parce que c’est possible. »

Klacht(en) / Plainte(s)

Selon la plaignante, la publicité décrit un homme se mettant nu dans l’espace public (un parc, une forêt) et une femme qui tombe sur lui et qui est surprise. Elle a communiqué que cette publicité décrit comme un fait tout à fait normal ce qui est de l’exhibitionnisme, avec une femme tombant sur un homme nu, ce qui est une agression à caractère sexuelle. Elle trouve que ce n’est pas une scène “normale” de la vie courante et que ce n’est pas drôle du tout.

Beslissing Jury in eerste aanleg: Geen opmerkingen
Décision Jury de première instance: Pas de remarques

Le Jury d’Ethique Publicitaire (JEP) de première instance a pris la décision suivante dans ce dossier.

Le Jury a pris connaissance de la plainte et du spot concerné qui commence avec la voix off « Certaines personnes se sentent complètement libres dans la nature. » et continue avec une voix d’homme disant « Waouw quel plaisir, pas un bruit, pas un chat, et hop, pas de vêtements. » et évoque ensuite une femme croisant cet homme.

Le Jury est d’avis que, dans cette mise en scène décalée, la femme a l’air surprise mais pas choquée et que l’homme, se croyant seul, se débarrasse de ses vêtements avec un sentiment de liberté et non en vue d’une exhibition sexuelle.

Il a dès lors estimé que la publicité n’évoque pas un comportement illicite ou antisocial ni ne l’encourage ou le banalise.

Il a également estimé que ce spot radio ne contient pas de déclaration susceptible d’offenser la décence selon les normes couramment admises et qu’il ne porte pas atteinte à la dignité humaine ou à l’intégrité de la femme.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Veuillez noter que cette décision ne devient définitive qu’après l’expiration du délai d’appel.

andere beslissingen