Primagaz 07-02-2024 : Pas de remarques

Adverteerder / Annonceur: PRIMAGAZ

Product-Dienst / Produit-Service: Propaangas / Gaz propane

Media / Média: Internet (Google ad)

Beschrijving van de reclame / Description de la publicité

La publicité, telle que reçue du plaignant, contient trois photos : l’une avec une citerne à mazout et le texte « Remplacez votre installation au mazout », une deuxième avec une citerne de gaz Primagaz et une troisième avec une citerne de gaz enterrée. En dessous, le texte « Mazout vs. pompe à chaleur. Découvrez le coût d’une pompe à chaleur ou du propane par rappor… » et le logo Primagaz.

Klacht(en) / Plainte(s)

Selon le plaignant, la publicité est mensongère car elle met l’accent sur la pompe à chaleur (photo et texte) alors qu’on tombe sur du gaz propane.
Il a ajouté qu’il n’y a aucun chiffre sur le coût d’installation et d’utilisation d’une pompe à chaleur et que le site internet invite le client à directement penser que le propane sera moins cher, ce qui est faux à long terme selon lui.

Beslissing Jury in eerste aanleg: Geen opmerkingen
Décision Jury de première instance: Pas de remarques

De Jury voor Ethische Praktijken inzake reclame (JEP) in eerste aanleg heeft de volgende beslissing genomen in dit dossier.

De Jury heeft kennisgenomen van de reclame en van de klacht die hierop betrekking heeft.

Zij heeft vastgesteld dat, door middel van tekstuele en/of visuele elementen, de reclame in kwestie alternatieven voor mazout aanhaalt, namelijk het propaan en de warmtepomp.

Zij heeft eveneens vastgesteld dat als men op de advertentie klikt, men op een website komt met onder andere een pagina over hybride warmtepompen en een link naar een simulator die de hogervermelde alternatieven met mazout vergelijkt.

Rekening houdend met wat voorafgaat, is de Jury van mening dat de inhoud van de reclame geen foute verwachtingen creërt in het hoofd van de gemiddelde consument. Daarnaast is zij van mening dat duidelijk blijkt uit de inhoud van de reclame dat deze afkomstig is van een gasleverancier die, in deze hoedanigheid, zijn product promoot.

Met betrekking tot het tweede punt van de klacht, heeft de Jury vastgesteld dat, waar er op de website gesproken wordt over de betaalbaarheid van propaangas, er wordt vermeld dat dit minder duur is om te installeren dan een warmtepomp. Zij is dus van mening dat het duidelijk is dat het hier gaat om de installatiekost, waarbij de andere kosten en de terugverdientijd het onderwerp zijn van het overzicht dat wordt gegeven door de hogervermelde simulator.

De Jury is derhalve van oordeel dat de reclame niet van aard is om de gemiddelde consument te misleiden op deze punten.

Bij gebreke aan inbreuken op wettelijke of zelfdisciplinaire bepalingen, heeft de Jury derhalve gemeend geen opmerkingen te moeten formuleren op deze punten.

Gelieve er nota van te nemen dat deze beslissing pas definitief wordt na het verstrijken van de termijn voor het instellen van hoger beroep.

//////////

Le Jury d’Ethique Publicitaire (JEP) de première instance a pris la décision suivante dans ce dossier.

Le Jury a pris connaissance de la publicité et de la plainte qui la concerne.

Il a constaté que, par des éléments textuels et/ou visuels, la publicité en question évoque des alternatives au mazout, notamment le propane et la pompe à chaleur.

Il a également constaté qu’en cliquant sur l’annonce, on arrive sur un site avec entre autres une page consacrée aux pompes à chaleur hybrides et un lien vers un simulateur qui compare les alternatives susmentionnés au mazout.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury est d’avis que le contenu de la publicité ne crée pas de fausse attente dans l’esprit du consommateur moyen. De plus, il est d’avis qu’il ressort clairement du contenu de la publicité que celle-ci émane d’un fournisseur de gaz qui, à ce titre, fait la promotion de son produit.

En ce qui concerne le deuxième point de la plainte, le Jury a constaté que, là ou le site web parle du caractère abordable du gaz propane, il est précisé que celui-ci est moins coûteux à installer qu’une pompe à chaleur. Il est donc d’avis qu’il est clair qu’il s’agit ici du coût d’installation, les autres coûts et le temps de retour sur investissement faisant par ailleurs l’objet de l’aperçu fourni par le simulateur susmentionné.

Le Jury a dès lors estimé que la publicité n’est pas de nature à induire le consomateur moyen en erreur sur ces points.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Veuillez noter que cette décision ne devient définitive qu’après l’expiration du délai d’appel.

autres décisions