Lancement de la procédure de plaintes du Belgian Pledge 3.0

Fin de l’année dernière, Fevia, Comeos et l’UBA ont lancé la troisième édition du Belgian Pledge.  Dans le cadre de cette initiative autodisciplinaire, les entreprises alimentaires, les commerçants, les chaînes de restaurant et les traiteurs participants prennent clairement des engagements à propos de la publicité envers les enfants de moins de 12 ans. Une nouveauté dans le Belgian Pledge est l’élaboration d’un système de plaintes.  Une phase test de cette procédure de plaintes est lancée aujourd’hui.  

En sa qualité d’organe de contrôle indépendant, le Jury d’Ethique Publicitaire (JEP), l’organe d’autodiscipline créé par le Centre de la Communication, est chargé d’examiner le fondement des plaintes dans ce contexte.  Les décisions du Jury prises sur la base du Belgian Pledge, seront publiées sur son site, comme c’est déjà le cas pour les autres décisions, d’abord dans la section ‘nouvelles’ et ensuite dans le moteur de recherche avec les décisions du Jury.

Bien que le Belgian Pledge soit et reste un modèle volontaire d’autodiscipline concernant le marketing responsable envers les enfants, volontaire ne signifie pas non contraignant.  Avec la procédure de plaintes, les entreprises participantes entendent répondre au souhait de certains consommateurs et organisations de contribuer à suivre le respect des engagements.  Elles veulent permettre aux consommateurs et organisations d’introduire une plainte, lorsque ceux-ci pensent ou présument que les membres du Belgian Pledge ne respectent pas leurs engagements.

Pour plus d’informations ou pour ceux qui souhaitent introduire une plainte, la procédure de plaintes est disponible sur le site du Belgian Pledge.

Ce système de plaintes est complémentaire au monitoring de la publicité à la télévision, dans les écoles et digitales que les entreprises participantes confient depuis plusieurs années à des experts indépendants.  Après évaluation par Fevia, Comeos et l’UBA, en collaboration avec le Centre de la Communication / JEP et les membres du Belgian Pledge, il sera décidé, à la fin de la phase test, si cette procédure de plaintes est maintenue définitivement ou pas.

La troisième édition du Belgian Pledge comprend deux autres nouveautés, en plus du lancement de la procédure de plaintes. Le Belgian Pledge introduit des critères nutritionnels renforcés auxquels les denrées alimentaires doivent satisfaire afin de pouvoir être promus auprès des enfants de moins de 12 ans. Par ailleurs, le champ d’application du Belgian Pledge est étendu aux influenceurs en ligne.