La Presse 04-12-2018: Pas de remarques

Adverteerder / Annonceur: LA PRESSE

Product-Dienst / Produit-Service: Campagne de sensibilisation contre les « fake news »

Media / Média: TV

 

Beschrijving van de reclame / Description de la publicité

Le spot montre deux rangées de personnes assises sur des chaises les unes en face des autres avec des œufs déposés sur le sol devant elles. Au début elles se lancent les œufs lentement dans les mains puis elles se les jettent à la figure, de plus en plus fort.
Le texte “Réalisé avec des œufs périmés” apparaît en bas de l’écran.
VO : “Elles sont précieuses, précieuses et donc fragiles. Aujourd’hui, elles se propagent à toute vitesse. Tweet approximatif, like à l’aveuglette, désinformation, fake news. Comment faire le tri ? La presse quotidienne. L’info d’origine contrôlée.”.
Ecran final avec le texte “La presse quotidienne. L’info d’origine contrôlée.” et les logos de différents quotidiens.

Klacht(en) / Plainte(s)

Le plaignant trouve choquant que l'on puisse jouer avec de la nourriture, en particulier via les médias et à une époque où une partie de plus en plus importante de la population n'a pas toujours la possibilité de se nourrir convenablement.

Beslissing Jury in eerste aanleg: Geen opmerkingen
Décision Jury de première instance: Pas de remarques

Le Jury d’Ethique Publicitaire (JEP) de première instance a pris la décision suivante dans ce dossier.

Le Jury a pris connaissance du spot TV en question et de la plainte qui le concerne.

Suite à la réponse de l’annonceur, il a noté que ce spot a pour but de sensibiliser le public à la fragilité de l’information et aux dangers des fake news et que pour symboliser la fragilité de l’information, il a choisi l’œuf.

Le Jury a également noté que les œufs utilisés lors du tournage étaient périmés et que cela est précisé dans le spot à l’aide de la mention “Réalisé avec des œufs périmés”.

Le Jury est d’avis que le but recherché par la campagne et le message que l’annonceur veut faire passer ressortent clairement du spot.

Il est également d’avis que ce spot n’incite pas au gaspillage et que le consommateur moyen ne le percevra pas comme non respectueux envers une certaine catégorie de personnes.

Il a donc estimé que le spot en question ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur sur ces points.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Veuillez noter que cette décision ne devient définitive qu’après l’expiration du délai d’appel.