DPG Media - L'Oréal 05-08-2019: Pas de remarques

Adverteerder / Annonceur: DPG MEDIA - L'OREAL

Product-Dienst / Produit-Service: Gamme Kérastase Soleil

Media / Média: Internet (website)

 

Beschrijving van de reclame / Description de la publicité

Le plaignant a renvoyé à un article dans la rubrique « Lifestyle » sur le site internet 7sur7, avec l’en-tête « Test Beauté: la gamme Kérastase soleil. Maquillage, crèmes, soins pour les cheveux,... : les rédactrices de 7sur7 testent pour vous de nouveaux produits de beauté et vous donnent un avis 100% objectif. » et la mention du nom de Viktoria Thirionet.
L’article contient les sous-titres suivants : « Le produit », « La promesse de la marque », « Pour qui ? », « Les + » (avec la mention de l’efficacité et de l’odeur), « Les – » (avec la mention du prix) et « Notre avis ».
Au-dessus de l’article, des photos des 4 produits en question et en dessous, leur nom et leur prix ainsi que la mention « Disponibles exclusivement dans les salons de coiffure Kérastase. ».

Klacht(en) / Plainte(s)

Selon le plaignant, il s’agit d’un publireportage non signalé.
Il a communiqué qu’une seule marque est mise en avant, qu’il n’y a aucune comparaison et que l’article est présenté comme objectif mais sans aucune critique. Il trouve que c’est carrément une caricature.

Beslissing Jury in eerste aanleg: Geen opmerkingen
Décision Jury de première instance: Pas de remarques

De Jury voor Ethische Praktijken inzake reclame (JEP) in eerste aanleg heeft de volgende beslissing genomen in dit dossier.

De Jury heeft kennisgenomen van de klacht met betrekking tot een artikel verschenen in de rubriek “Lifestyle” van de website in kwestie.

Ze heeft er nota van genomen dat de auteur, die geïdentificeerd wordt onder de hoofding, de hoofdredactrice is van de betrokken nieuwssite en dat deze verduidelijkt heeft dat het artikel kadert in een dossier met de titel “Les tests beauté de la rédaction” die elke week op tientallen merken worden uitgevoerd, in alle objectiviteit.

Ingevolge het antwoord van het merk in kwestie, heeft zij er tevens terdege nota van genomen dat dit geen enkel inzagerecht heeft gehad voor het verschijnen van het artikel en dat de publicatie geen aanleiding heeft gegeven tot enige tegenprestatie van haar kant.

Gelet op het voorgaande, is de Jury van oordeel dat het gaat om redactionele inhoud en niet om reclame-inhoud.

De Jury heeft de klacht derhalve ongegrond verklaard.

Gelieve er nota van te nemen dat deze beslissing pas definitief wordt na het verstrijken van de termijn voor het instellen van hoger beroep.

//////////

Le Jury d’Ethique Publicitaire (JEP) de première instance a pris la décision suivante dans ce dossier.

Le Jury a pris connaissance de la plainte qui concerne un article paru dans la rubrique « Lifestyle » du site internet en question.

Il a noté que l’auteur, identifié sous l’en-tête, est la rédactrice en chef du site d’informations concerné et que celle-ci a précisé que l'article s'insère dans un dossier intitulé « Les tests beauté de la rédaction » effectués sur des dizaines de marques chaque semaine, en toute objectivité.

Suite à la réponse de la marque en question, il a également pris bonne note du fait que celle-ci n’a eu aucun droit de regard avant la parution de l’article et que la publication n’a donné lieu à aucune contrepartie de sa part.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé qu’il s’agit de contenu rédactionnel et non de contenu publicitaire.

Le Jury a dès lors déclaré la plainte non fondée.

Veuillez noter que cette décision ne devient définitive qu’après l’expiration du délai d’appel.