Coronacrisis & JEP: infos pour annonceurs, agences de communication et médias

TRAITEMENT DE PLAINTES 

Le JEP tient à faire savoir au secteur que, compte tenu des circonstances exceptionnelles, il a assoupli sa procédure de traitement des plaintes pour les dossiers non urgents.   

A l’ouverture de chaque dossier, le JEP demande aux annonceurs/agences de communication et aux médias s’ils ont la possibilité de répondre au JEP compte tenu de la crise actuelle et le cas échéant, dans quel délai environ. Les plaignants sont également informés du fait que le traitement d’un dossier pourra prendre un peu plus de temps que d’habitude. 

En cas d’absence d’infraction évidente ou en cas d’infraction manifeste, le JEP peut de plus appliquer l’article 4 du Règlement qui permet au Secrétariat de rédiger un projet de décision sans devoir demander son point de vue à l’annonceur.  Ce projet est ensuite présenté au Jury pour approbation. 

 

DEMANDES D’AVIS 

La procédure de demande d’avis reste également disponible mais là aussi, on ne peut pas exclure que le traitement d'un dossier puisse prendre plus de temps que d’habitude. Nous comptons sur votre compréhension à cet égard.   

Afin d'assurer le traitement le plus efficace possible de votre demande d'avis, le JEP demande que les demandes d'avis soient introduites bien à temps et que le matériel à évaluer soit soumis dans des fichiers légers et avec une explication de la campagne prévue et des questions à cet égard. Ceci afin que les membres du Jury qui doivent maintenant évaluer le dossier à distance puissent remplir leur tâche de manière adéquate.