Communiqué de presse du Conseil de la Publicité 08-10-2018: Recommandations en matière d'influenceurs en ligne

8 octobre 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE DU CONSEIL DE LA PUBLICITE

CLARIFICATION A PROPOS DES INFLUENCEURS EN LIGNE

LE CONSEIL DE LA PUBLICITE PUBLIE DES RECOMMANDATIONS

Le Conseil de la Publicité publie des recommandations en matière de marketing d’influence.

L’objectif de ces Recommandations est de protéger le consommateur et d’aider les influenceurs en ligne, les annonceurs, les agences, les médias et les plateformes à appliquer correctement les règles de base :

-Toute communication commerciale doit être clairement identifiable comme telle.
-Toute communication commerciale doit être loyale.

« Les influenceurs sont en vogue et sont de plus en plus sollicités pour mettre les produits et services des annonceurs en lumière auprès de leurs followers. Les consommateurs et particulièrement les jeunes éprouvent parfois des difficultés à savoir si l’influenceur exprime son opinion personnelle ou celle d’une marque.  Le Conseil de la Publicité clarifie aujourd’hui la situation », précise Sandrine Sepul, Directrice du Conseil.

Ces recommandations ont été élaborées grâce à la collaboration des acteurs concernés du secteur, à savoir tous les membres effectifs du Conseil de la Publicité (UBA, ACC, ABMA, LaPresse.be, VNM, We Media et AEA), plusieurs agences de communication (non membres de l’ACC) et BAM qui sont membres adhérents, ainsi que d’autres acteurs tels que FeWeb et des influenceurs.

Le Conseil de la Publicité est l’organisation professionnelle qui rassemble l’ensemble des métiers de la communication, eux-mêmes représentés par leurs associations respectives.  Il est l’association qui organise l’autodiscipline publicitaire en Belgique.  Le Conseil de la Publicité concentre donc ses efforts sur la valorisation de l’autodiscipline en renforçant notamment la crédibilité et l’efficacité du Jury d’Ethique Publicitaire (JEP), son organe d’autodiscipline. 

Le JEP assurera le contrôle du respect de ces Recommandations.  Le JEP peut recevoir des plaintes en matière de marketing d’influence. Dans ce cas, le JEP les traitera conformément à son règlement. Le JEP agit aussi préventivement en donnant des avis préalables aux acteurs du secteur de la communication qui le souhaitent.