Libon 12-01-2022: Pas de remarques

Adverteerder / Annonceur: LIBON

Product-Dienst / Produit-Service: Application de communication en VoIP

Media / Média: TV

 

Beschrijving van de reclame / Description de la publicité

La voix-off du spot TV, illustrée par des visuels et des textes, mentionne ce qui suit avec un accent africain : « Libon, l’application pour appeler ma famille en Afrique présente une appli qui se recharge dans tous les commerces de proximité et qui double vos minutes à l’achat d’une carte de recharge de 5 ou 10 ou 20 euros, sans engagement, carte SIM ou coûts cachés. Téléchargez l’application. Libon, c’est bon ».

Klacht(en) / Plainte(s)

Selon la plaignante, le public cible est clairement la diaspora africaine à Bruxelles et la voix a un accent africain très caricatural (type sketch de Michel Leeb des années 80 ou publicité « Y’ a bon Banania »). Elle précise qu’elle n’est pas d’origine africaine mais elle a été choquée par le ton de cette publicité qui égrène tous les clichés sur « le Noir ». Si c’est de l’humour, elle le trouve de mauvais goût et considère cette publicité comme moqueuse et méprisante envers nos compatriotes afrodescendants.

Beslissing Jury in eerste aanleg: Geen opmerkingen
Décision Jury de première instance: Pas de remarques

Le Jury d’Ethique Publicitaire (JEP) de première instance a pris la décision suivante dans ce dossier.

Le Jury a pris connaissance du spot TV en question et de la plainte qui le concerne.

Le Jury est d’avis que l’utilisation d’un accent africain dans ce spot qui s’adresse à ceux qui veulent appeler leur famille en Afrique, le public cible du produit promu, n’est pas de nature à être considérée comme un stéréotype raciste. De plus, selon lui, l’accent n’est pas caricatural, ni même nécessairement une imitation.

Il est également d’avis que la publicité en question n’est pas de nature à être perçue par le consommateur moyen comme offensante ou discriminante à l’égard des personnes d’origine africaine.

Le Jury a dès lors estimé que le spot TV ne contient pas d’élément dénigrant envers les personnes d’origine africaine et n’a pas pour but de les ridiculiser.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité visée n’est pas contraire aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne et ne témoigne pas non plus d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Veuillez noter que cette décision ne devient définitive qu’après l’expiration du délai d’appel.

autres décisions