ZELFBOUWMARKT - 06/04/2016

Annonceur: 
ZELFBOUWMARKT
Produit/Service: 
Fenêtres et portes
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Habitat et mobilier
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 6 avril 2016
Description de la publicité

VO: “Bij Zelfbouwmarkt in Ninove vind je 7 speciaalzaken onder 1 dak.”
Homme 1: “Ne goeiendag samen, kan ik helpen?”
Homme 2: “Goeiendag, ’t is voor een deur.”
Homme 1: “Een deur.”
Femme: “Ja, en een stevige want we smijten nog al eens met de deuren als we ruzie hebben.”
Homme 1: “Tuurlijk, probeer de deze eens.”
Homme 2: “’k ben hier weg, gij se trut!”
Femme: “Awel, ’t is goed. Zorgt dat ge weg zijt, gij onnozele vent.”
Homme 1: “En?”
Homme 2: “Tof eh zoetje.”
Femme: “Ja, super. Ze ligt heel goed in de hand vind ik.”
Homme 2: “Verkocht.”
Jingle: “Zelfbouwmarkt, bouwen aan je thuis.”

Motivation de la plainte

Le plaignant mentionne qu’on entend une forme de violence verbale dans le spot. En ces temps où on accorde plus d’attention à la violence conjugale et autre et où on demande de la porter à l’attention, il est inacceptable pour le plaignant qu’une telle scène avec l’expression de violence conjugale soit diffusée à la radio. Cela peut être très confrontant, surtout pour les personnes qui sont victimes de violence verbale.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que le spot radio « Fenêtres et portes » fait partie d’une série de cinq spots radio qui mettent chaque fois en scène de manière humoristique des consommateurs qui passent chez Zelfbouwmarkt pour des fenêtres ou des portes ou une cuisine ou une salle de bain. Dans ces spots, l’annonceur utilise l’exagération et met l’auditeur sur une mauvaise piste en utilisant l’humour, l’exagération et l’ironie légère. C’est une figure de style fréquemment utilisée dans la publicité. L’auditeur est ainsi d’abord mis sur une mauvaise piste car à la fin du spot en question, il s’avère qu’on voulait juste « tester » la qualité de la porte. Dans tout le spot, il n’est nulle part question de violence verbale effective.

L’annonceur a collaboré avec des voix comme celles de Nathalie Meskens, Bruno Vanden Broecke, Koen De Bouw et Ben Segers. Ces acteurs exceptionnels ont accordé leur collaboration totale à ce spot et à son contenu vu qu’ils s’y retrouvaient tout à fait au niveau de l’éthique. Ces acteurs professionnels sont des virtuoses dans la figure de style de l’exagération entre autres à cause de leur carrière professionnelle à la TV dans des programmes satiriques/comiques.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que dans le spot on entend un homme et une femme qui mentionnent, en riant déjà, qu’ils cherchent une porte solide, et qui simulent ensuite une dispute et claquent la porte pour la tester dans le magasin avant de l’acheter. Ils commentent ensuite de manière détendue la qualité de la porte.

Compte tenu du caractère clairement humoristique de ce spot, le Jury a estimé que dans ce contexte la publicité ne risque pas d’être mal comprise par la majorité du public et ne sera pas perçue comme une incitation à la violence, ni comme une minimisation de la violence conjugale et ne témoigne pas non plus d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.