VRT - 26/10/2006

Annonceur: 
VRT
Produit/Service: 
Klara
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Jeudi, 26 octobre 2006
Description de la publicité

Un spot TV montre un pianiste sur le podium d'une salle de concert. Une femme apparaît soudain sur le podium avec un étui à violon en main. Elle dépose l'étui à violon et ouvre sa blouse. On entend et constate que cela déconcentre le pianiste. Texte : « De strijd is begonnen. De Klara- muziekprijzen 2006. Info op klara.be ».

Motivation de la plainte

Cette publicité se rend coupable d'un humour douteux et conscient en matière de genre et constitue une nouvelle atteinte au mouvement féministe.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que selon lui, ce spot n'est pas offensant pour les femmes et qu'il regrette l'interprétation du spectateur. Il a expliqué que Klara cherche à communiquer avec le public d'une manière fraîche et entêtée, d'où le choix d'une approche surprenante. Le thème « de strijd is begonnen » existe déjà depuis 4 ans et joue d'une manière humoristique sur la compétition entre les musiciens nominés pour les prix de la musique. Après l'humour lugubre des éditions passées (musicien touché dans le dos par un violoncelle, poison dans le bombardon du concurrent, un œil au beurre noir), ils ont opté cette année pour l'humour en matière de genre. Le genre est un élément essentiel dans le monde dans lequel nous vivons (le fait est qu'il y a des hommes et des femmes) et l'humour en fait partie. Il a expliqué que le spot TV en question joue à nouveau sur l'élément de compétition entre deux musiciens, en l'espèce un pianiste masculin et une violoncelliste féminine. Il insiste sur le fait que cette femme n'est nullement présentée comme une « victime opprimée » qui n'a aucun contrôle sur sa propre vie. Au contraire. Elle utilise des armes insolites dans cette compétition, mais c'était également le cas pour les personnages des campagnes précédentes, dans la mesure où cela constitue précisément le concept de la campagne. Il estime que cela n'est pas présenté d'une manière triviale mais fine et subtile. Il a précisé qu'il n'a pas reçu d'autres plaintes et que selon la VRT, les dispositions légales, décrétales et autodisciplinaires ont été respectées.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que cette publicité ne contient pas d'éléments indécents ou choquants. Compte tenu du caractère clairement humoristique et caricatural de la scène en question, il est d'avis que cette publicité n'est pas de nature à être perçue comme étant sexiste ou offensante pour la femme ni à porter atteinte à la dignité de la femme.

A défaut d'infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé ne pas avoir de remarques à formuler.