VRT - 09/10/2001

Annonceur: 
VRT
Produit/Service: 
Studio Brussel
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Décence et bon goût
Initiative: 
Consommateur
Association socio-culturelle
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Avis de réserve
Date de clôture: 
Mardi, 9 octobre 2001
Description de la publicité

Un spot TV montre un jeune homme qui attend le métro et écoute entre-temps de la musique avec un walkman. Un aveugle arrive avec sa canne blanche et se met à côté de lui. Une rame de métro arrive et au moment où elle s'arrête, le jeune homme ouvre une cannette de boisson rafraîchissante. Le bruit étant semblable à celui de l'ouverture des portes du métro, l'aveugle veut monter dans le métro, mais il heurte de la tête la porte du métro qui est encore fermée. Ensuite le slogan apparaît : « Pour autant que la musique soit bonne », suivi par le logo de Studio Brussel.

Motivation de la plainte

Lorsque dans un groupe une personne impose sa force à un plus faible, il est difficile pour le reste du groupe de défendre le plus faible. Dans ce spot, le rapport entre fort et faible est exceptionnellement grand et incite à la moquerie et la tracasserie vis-à-vis de personnes handicapées. L'argument « situation humoristique » est une tromperie car la personne handicapée est utilisée au profit de l'annonceur.

La publicité se moque de la mobilité limitée des personnes avec un handicap visuel et incite à la tracasserie et au racisme social. Cette publicité n'est pas innocente et abuse des handicapés d'une façon égoïste pour l'appât du gain.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que la campagne tourne autour de l'idée « quoi qu'il arrive, heureusement il y a la musique de Studio Brussel pour oublier les petits inconvénients de la vie » et qu'il s'agit d'une situation humoristique où l'aveugle est représenté d'une façon respectueuse. Il n'y a pas de moquerie parce que le lien entre l'ouverture d'une cannette et la porte du métro qui ne s'ouvre pas existe seulement dans l'esprit de l'aveugle en non celui du jeune homme. Il a souligné qu'il n'est pas question d'appât du gain vu qu'il s'agit d'une radiotélévision publique.

Décision du Jury

Le Jury a estimé que le spot ne témoigne pas vraiment de bon goût. Il a constaté que l'idée de base de cette campagne n'est pas d'application pour l'aveugle, mais seulement pour le jeune homme. Ce message peut être perçu comme peu humoristique et choquant par une partie du public. Pareille forme de communication pouvant provoquer des réactions négatives, le Jury a estimé devoir formuler un avis de nettes réserves conformément à l'art. 4 de son règlement

Suite

L'annonceur a confirmé qu'il ne diffusera plus le spot par égard pour l'avis du Jury.