VRT - 04/12/2018

Annonceur: 
VRT
Produit/Service: 
Canvas - ‘De DIW Kerstsoirtwée’
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Sport et loisirs
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 4 décembre 2018
Description de la publicité

Le spot annonce l'événement en question et montre des images successives de performances, notamment des chanteurs, des personnages déguisés, des monstertrucks et une femme qui fait de la pole dance.

Motivation de la plainte

Le plaignant a déclaré que, dans cette publicité TV diffusée peu après 20 heures autour de Noël, une femme presque nue avait soudainement commencé à faire de la pole dance - on la décrit même comme un « acte érotique ». Il trouve que cela est choquant, en premier lieu parce qu'à ce moment, et certainement avant FC De Kampioenen, de nombreux enfants regardent encore la télévision, et que Noël est en partie aussi une fête pour les enfants.

Position de l'annonceur

Le Jury a examiné la publicité en question dans le cadre des articles 4 et 6 de son règlement (voir www.jep.be, rubrique « Plus d’info – Règlement du Jury ») qui disposent qu’en cas d’irrecevabilité, d’infractions manifestes ou d’absence manifeste d’infractions, l’annonceur n’est pas invité à communiquer son point de vue.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot TV en question et de la plainte qui le concerne.

Il a constaté que le spot présente le spectacle de Noël "De Ideale Wereld Kerstsoirtwée » et montre des images de divers spectacles, y compris une femme qui fait de la pole dance.

Le Jury a estimé que cette publicité ne contient aucun élément contraire aux normes de décence couramment admises.

Il a également estimé que son contenu n'est pas de nature à causer un préjudice moral ou mental aux enfants.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité n’est pas contraire aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne et ne témoigne pas non plus d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale de la part de l’annonceur sur ces points.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.