VOO - 31/07/2019

Annonceur: 
VOO
Produit/Service: 
Série TV Chernobyl
Média: 
Affichage
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 31 juillet 2019
Description de la publicité

L’affiche avec le texte « Chernobyl – La mini-série qui contamine la terre entière » montre sur fond vert une personne avec une combinaison et un pulvérisateur.

Motivation de la plainte

Le plaignant a indiqué que le verbe « contaminer » est utilisé en faisant allusion à la contamination radioactive après la catastrophe de Tchernobyl. Il trouve que c’est une allusion inconvenante qui établit aussi un lien avec la popularité du produit promu. Vu la nature et l’impact de la catastrophe, les conséquences et les survivants, ceci est un complet manque de respect selon lui.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’en utilisant le verbe « contaminer », il ne fait que jouer sur le double sens (propre et figuré) d’un mot qui renvoie directement au sujet principal de la mini-série. Le verbe « contaminer » est en effet utilisé pour faire référence à la contamination radioactive après la catastrophe de Tchernobyl, qui est le sujet même de la mini-série dont la campagne fait la promotion, pour faire allusion au succès planétaire de la série.
Selon lui, l’utilisation de ce verbe dans un tel contexte n’est ni inappropriée, ni irrespectueuse, et n’est en toute hypothèse pas contraire aux convenances selon les normes admises en Belgique. Il est d’avis que sa campagne ne peut donc pas être considérée comme indécente ou de mauvais goût au sens du Code ICC.
Il a ajouté que sa campagne ne vise pas les personnes touchées par la catastrophe de Tchernobyl et ne tente pas de les dénigrer, et encore moins d’attirer le mépris ou le ridicule public sur celles-ci et qu’elle ne peut donc pas être considérée comme dénigrante au sens du Code ICC.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que l’affiche, avec le texte « Chernobyl – La mini-série qui contamine la terre entière » et l’image d’une personne avec une combinaison et un pulvérisateur, fait la promotion de la série TV Chernobyl.

Le Jury a noté que cette série retrace l'histoire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

Il est certainement sensible aux terribles conséquences de ce drame mais est d’avis qu’en utilisant le mot « contamine », la publicité n’utilise pas un jeu de mot déplacé. Selon lui, le consommateur moyen percevra bien le sens figuré, sans être choqué par l’évocation de la contamination radioactive qui est le sujet même de la série.

Il est également d’avis que la publicité en question ne manque pas de respect envers les personnes touchées de près ou de loin par cette catastrophe.

Le Jury a dès lors estimé que l’affiche en question ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur sur ce point.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.