VLAM - 10/06/2015

Annonceur: 
VLAM
Produit/Service: 
Lait
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 10 juin 2015
Description de la publicité

Le site web « melkeenkrachtvandenatuur.be » contient entre autres les rubriques suivantes, avec chaque fois des informations supplémentaires:

« Waarom melk een Kracht van de Natuur is.
Melk bevat tal van voedingsstoffen, waar de mens op elke leeftijd behoefte aan heeft. Maar dat niet alleen: er is ook een fenomeen dat wij de Melk Matrix noemen: alle elementen in melk werken samen en versterken elkaar. Zo hebben zij samen een effect dat groter is dan de som van de delen. Met elk glas melk geniet je van de Kracht van de Natuur.

Een Kracht van de Natuur
Melk is rijk aan calcium. Dat is bekend. En calcium is nodig voor sterke botten en tanden. Maar wist je dat melk van nature ook een goede bron is van andere essentiële voedingsstoffen zoals eiwitten, fosfor, kalium, vitamine B2 en B12? Deze natuurlijke mix van voedingsstoffen in melk is uniek en draagt als onderdeel van een gezonde voeding bij tot een goede gezondheid.

Van nature een goede bron van essentiële voedingsstoffen
Werken, leren, spelen, sporten… elke dag zit boordevol activiteiten. Melk bevat veel goeds om jou en je gezin te helpen de drukte van de dag door te komen. Vertrouw op de natuurlijke kracht van melk.

Melk, voedingswaarde en gezondheid
Evenwicht en variatie zijn de sleutels tot een gezond voedingspatroon. De afgelopen decennia is het voedingsaanbod sterk uitgebreid en binnen ieders bereik. Maar dat heeft ook gezorgd voor een nieuw fenomeen: keuzestress. Kan meer terugkeren naar de “basics” een stukje van de oplossing zijn?”

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, cette campagne fournit des informations trompeuses, non correctes et insuffisantes.

Sur le site web, la mission de ‘distribuer de l’information pertinente’ est entre autres mentionnée mais la campagne ne dit pas que:
- les adultes peuvent avoir des difficultés à digérer des produits laitiers à cause d’un déficit en enzyme lactase ;
- le lait de vache peut être la cause du cancer de la prostate chez les hommes (dans les pays où on ne consomme pas de lait animal, il y a moins de 1% de cancer de la prostate) ;
- on a besoin de vitamine D pour fixer le calcium ;
- le calcium provenant de légumes est beaucoup plus facile à absorber pour le corps.

Position de l'annonceur

L’annonceur a souligné de manière générale qu’il s’agit ici d’une campagne financée par l’UE et diffusée dans 7 pays.
Dans la réglementation européenne qui forme la base de ces programmes de promotion, il est prévu que toutes les informations en matière de santé reprises dans les programmes doivent toujours être approuvées par l’instance compétente de l’état membre.
Pour la Belgique, c’est le SPF Santé Publique. Les informations en matière de santé mentionnées dans la campagne ont donc, comme imposé, été soumises à et approuvées par le SPF Santé Publique.

Ensuite, l’annonceur a réagi aux éléments spécifiques de la plainte:

- L’information alimentaire de VLAM correspond aux recommandations alimentaires générales de la pyramide alimentaire active, basées sur les recommandations alimentaires du Conseil Supérieur de la Santé de Belgique destinées à la population en bonne santé. L’information alimentaire est diffusée en vue d’un but général d’information. Des problèmes de santé spécifiques doivent toujours être présentés au médecin traitant et un plan de régime sur mesure doit éventuellement être développé par un diététicien. En Europe, d’après les estimations, il s’avère que seulement 10 à 15% de la population souffre d’intolérance au lactose et on doit aussi être vigilant par rapport à des mesures diététiques superflues et trop restrictives qui font finalement plus de tort que de bien.

- Les études du “World Cancer Research Fund” affirment à l’heure actuelle qu’il n’y a pas de preuve scientifique sérieuse et univoque que le lait et les produits laitiers augmentent le risque de cancer de la prostate. De plus, 68% des femmes belges et 32% des hommes belges absorbent encore trop peu de calcium et seulement 3,4% de la population atteint la recommandation pour le lait, les produits laitiers ou les produits de soja enrichis au calcium.

- Celui qui s’en tient aux recommandations générales de la pyramide alimentaire active absorbe assez de tous les nutriments essentiels, dont aussi la vitamine D.

- Le lait et les produits laitiers sont une des meilleures sources naturelles de calcium et apportent en sus du calcium d’autres nutriments essentiels comme des protéines, du phosphore et du potassium qui contribuent également à une bonne santé des os. Les légumes peuvent aider à atteindre l’apport journalier recommandé en calcium et contribuent au sein d’une alimentation saine à une bonne santé des os. Mais ils peuvent difficilement remplacer complètement les 3 verres de lait et la tranche de fromage recommandés par jour.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du site web de la campagne en question.

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a noté que les informations en matière de santé qui figurent dans la campagne ont été soumises à et approuvées par le SPF Santé Publique comme prévu dans la règlementation européenne qui forme la base de tels programmes de promotion communs.

Il a également noté que l’information alimentaire de l’annonceur correspond aux recommandations alimentaires générales de la pyramide alimentaire active, basées sur les recommandations alimentaires du Conseil Supérieur de la Santé de Belgique destinées à la population en bonne santé.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité en question n’est pas de nature à tromper le consommateur moyen concernant les effets de la consommation de lait.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.