VIVIUM - 02/07/2008

Annonceur: 
VIVIUM
Produit/Service: 
Assurances VIVIUM
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Représentation de la personne/dignité humaine
Dénigrement
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Finance et assurances
Type de décision: 
Avis de réserve
Date de clôture: 
Mercredi, 2 juillet 2008
Description de la publicité

Texte : Ik ben schizofreen, moet ik nu een groepsverzekering nemen?
En dessous : Vivium Verzekeringen en uw makelaar beantwoorden graag deze, en al uw andere vragen. Uw makelaar is onafhankelijk en hij kent de verzekeringsmarkt door en door. Hij kan u als geen ander een oplossing op maat bieden voor uw familie, uw patrimonium, en uw inkomensbescherming. Als hij u een VIVIUM verzekering adviseert, doet hij dat dan ook niet zomaar. Hij is zeker van zijn stuk. En u bent zeker van hem. Vivium Verzekeringen en uw makelaar, zeker van elkaar. www.vivium.be

Motivation de la plainte

Cette publicité présente d’une façon incorrecte la maladie psychiatrique qu’est la schizophrénie. Les personnes avec des problèmes schizophréniques ne sont pas des curiosités dont on peut rire dans un spot. Le ridicule est choquant pour ceux qui sont confrontés à ce problème.

Position de l'annonceur

L’annonceur a précisé que cette annonce fait partie d’une campagne publicitaire avec d’autres annonces et spots (dont il a communiqué une sélection au Jury). Le thème de la campagne est le suivant : « des avis en matière de questions sur les assurances via un canal de distribution indépendant en collaboration avec VIVIUM ». Le concept créatif consiste à attirer, dans une première phase, l’attention du consommateur par une question humoristique et de nature étrange. Dans le body copy, il est expliqué qu’il est préférable de poser ses questions en matière d’assurance à un expert. Il a souligné que cela n’était nullement son intention de viser dans cette campagne des « groupes cibles » ayant à lutter contre certaines émotions ; ce qui ressort clairement de l’ensemble des annonces. Le message n’est donc pas « êtes vous schizophrène ? Prenez une assurance groupe ». Compte tenu du fait que cette campagne ne se résume et ne repose pas sur cette annonce et vu la réaction que cette annonce a suscitée, il a décidé de supprimer immédiatement cette annonce de son plan media. Il s’est excusé auprès des personnes qui ont réagi négativement à l’égard de cette annonce.

Décision du Jury

Le Jury est d’avis que l’utilisation de la schizophrénie dans la publicité faisant la promotion d’assurances et donc à des fins commerciales ne témoigne pas de bon goût. Vu que pareille forme de communication est susceptible de provoquer des réactions négatives auprès du public, il a estimé devoir formuler un avis de réserve conformément à l’article 2 de son règlement.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.