VIVA SARA - DPG MEDIA - 03/04/2020

Annonceur: 
VIVA SARA - DPG MEDIA
Produit/Service: 
Thé
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Vendredi, 3 avril 2020
Description de la publicité

Sur www.hln.be, un article avec le titre “Nuria kijkt naar ‘Blind Getrouwd’: “Nick en Christophe zijn een voorbeeld voor de opgroeiende jeugd’’” et en dessous, entre autres “Redactie” et “Bron: Story”. 
L’article commence avec le titre suivant : 
“SHOWBIZZ - Blind Getrouwd is aan zijn vijfde jaargang toe, en wie is er beter geschikt om wekelijks haar blik te werpen op de slaagkansen van Cupido en de kandidaten dan Nuria Gilizintinova (31), die in het eerste seizoen met succes gekoppeld werd aan Stijn Van Poucke (41)? Daarnaast laat ze ons in Story ook ongefilterd binnenkijken in haar leven als mama van Victor (bijna 2) en Théodore (5 maanden).” 
et se termine avec “De aanrader van Nuria” avec entre autres le texte suivant: 
“Een kopje thee met een chocolaatje is de perfecte afsluiter van een hectische dag. Ideaal om tot rust te komen. Ik ben een groot fan van de exotische theesoorten van Viva Sara, (…). 
Info: vivasara.be”. 

Motivation de la plainte

Le plaignant a fait référence à une communication sur www.hln.be. Selon lui, elles font paraître qu'il s'agit d'un article sur l'opinion de Nuria sur les nouveaux couples alors que la dernière partie du texte est purement une publicité pour Viva Sara. Il a indiqué qu'il n'est nulle part mentionné qu'il s'agit d'une publication publicitaire. 

Position de l'annonceur

Le Jury a demandé une réaction à la société concernée Viva Sara et au média concerné DPG Media. 

La société Viva Sara a communiqué qu'à la suite de la plainte, elle avait remarqué qu'une personne interrogée avait nommé sa marque en faisant une recommandation. Elle a communiqué que ça a été publié dans Story et réutilisé dans Het Laatste Nieuws sans qu'elle ne soit mise au courant. 

DPG Media a communiqué que cet article était initialement paru sur hln.be dans l'hebdomadaire Story qui, tout comme hln.be, est une publication de DPG Media nv, et que cela ressort également de la mention en haut de cet article (« Bron: Story »). Story a une chronique hebdomadaire dans laquelle s'exprime Nuria, une ancienne participante au programme de VTM Blind Getrouwd. Dans cette colonne, elle jette son « regard d'expert » sur les expériences des participants actuels à ce programme. La rubrique comprend d'une part la colonne elle-même et d'autre part, « De aanrader van Nuria ». La recommandation en question était le thé de Viva Sara. Sous le texte contenant cette recommandation se trouvait pour information le site web de ce producteur de café et de thé. 

Le média a également communiqué que le contenu de cette rubrique Story est repris chaque semaine dans la section showbiz de hln.be et que l'article tel qu'il est paru sur hln.be diffère clairement par sa mise en page des publicités et des publicités natives qui figurent sur le même site. 

La mention de la société Viva Sara et de ses produits a donc été faite à l'initiative du chroniqueur de Story, dans un contexte purement éditorial. Viva Sara n'est pas un annonceur connu chez DPG Media, n'a reçu aucune compensation de DPG Media et n'a tout simplement pas été impliqué dans la création de cet article. 

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la communication en question et de la plainte qui la concerne.  

Il a entre autres constaté que sous le titre de cette communication, il est mentionné « Bron: Story ». 

Suite aux réactions du média concerné et de la société mentionnée dans la communication, il a noté que la communication concernée, avec référence à la marque et au site web de la société en question, a été publiée à l’initiative de la rédaction du média concerné sans que la société n’ait été impliquée dans la création de cet article. 

Il a également noté que la mention de la société Viva Sara et de ses produits a donc eu lieu dans un contexte purement rédactionnel et qu’il n’a pas été question d’une quelconque compensation.  

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la communication sur le site web en question concerne du contenu rédactionnel et non publicitaire.  

Le Jury a dès lors déclaré la plainte non fondée. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.