UNIGRO - 11/10/2016

Annonceur: 
UNIGRO
Produit/Service: 
Unigro
Média: 
Autre média
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Commerce et distribution
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 11 octobre 2016
Description de la publicité

Le mailing contient différents documents, dont deux spécimens de chèques-récompense, une lettre et un dépliant avec un bon de commande au verso.

Le chèque-spécimen en question, attaché au milieu du dépliant, contient entre autres les mentions suivantes :

- « chèque-récompense » ;
- « Ce chèque-spécimen vous donne droit à : Quatre-vingts euros en réductions » ;
- « En remerciement de votre commande, le comité de direction vous offre ce montant de réductions sous forme de bons d’achat qui sont joints à votre colis. Valable sur une prochaine commande. ».

Le dépliant qui accompagne les bons contient entre autres les mentions suivantes :

- dans un cadre en bas : « Vous êtes sélectionné en tant que bénéficiaire de 2 chèques qui vous donnent droit à plusieurs récompenses de valeur. Dès réception de votre réponse, vos chèques seront validés sous forme de récompenses-fidélité. Pour valider vos chèques, veuillez procéder comme suit :
1. Passez commande, peu importe le montant.
2. Indiquez votre Code Cadeau personnel (…) lors de votre commande.
3. Vos chèques seront immédiatement validés. » ;
- page 2 : « Votre 1er chèque vous donne droit à : 80€ en réductions. En remerciement de votre commande, vous recevez 80 euros sous forme de bons d’achat dans votre colis. ».
- sur le bon de commande même, dans la rubrique ‘demande de cadeaux’ : « Oui, je commande. Pour me remercier de ma fidélité, Unigro m’attribue tous mes cadeaux et avantages. 80 € en réductions (…) ».

La lettre contient entre autres les mentions suivantes :

- « Pour vous : 2 chèques-récompenses et un bonus en plus ! » ;
- « Votre premier chèque vous donne droit à 80 euros en réductions sous forme de chéquier-achats dans votre colis. ».

Motivation de la plainte

Le plaignant a souligné qu’il est écrit dans un cadre en dessous que si on ajoute le code mentionné à sa commande, les chèques sont validés. Cependant, quand il s’avère qu’il ne reçoit pas la réduction de 80 euro, on lui dit que celle-ci n’est d’application que lors d’une prochaine commande. Il trouve cette publicité mensongère.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que ce mailing postal adressé annonce entre autres une réduction de 80 euro sur une prochaine commande via un spécimen d’un chèque-récompense. La publicité se composait de différents éléments, dont deux spécimens de chèques-récompense, une lettre et un dépliant avec un bon de commande au verso.

L’annonceur estime que les différents documents de la publicité indiquent suffisamment que la réduction de 80 euro est attribuée sous la forme de bons d’achat (qui seront seulement livrés avec une première commande) et qu’elle n’est donc d’application que lors d’une commande suivante. Il renvoie à cet égard aux diverses mentions citées dans la description de la publicité, qui expliquent cela selon lui.

Grâce à la mention « spécimen », il est clair pour le destinataire qu’il s’agit ici seulement d’une reproduction du bon qu’il ne recevra qu’après sa commande. Dans ce cas, il recevra un bon qui donne droit à une réduction de prix.

Il estime dès lors que la publicité en question ne peut d’aucune façon être considérée comme une pratique déloyale ou trompeuse au sens des articles VI.92 et suivants du Code de droit économique.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance des différents éléments du mailing en question et de la plainte qui y a trait.

A cet égard, le Jury a entre autres constaté que le dépliant et la lettre mentionnent respectivement : « Votre 1er chèque vous donne droit à : 80€ en réductions. En remerciement de votre commande, vous recevez 80 euros sous forme de bons d’achat dans votre colis. » et « Votre premier chèque vous donne droit à 80 euros en réductions sous forme de chéquier-achats dans votre colis. ». De plus, sur le chèque-spécimen attaché lui-même, est mentionné ce qui suit : « En remerciement de votre commande, le comité de direction vous offre ce montant de réductions sous forme de bons d’achat qui sont joints à votre colis. Valable sur une prochaine commande. ».

Le Jury est d’avis que dans le mailing en question il est ainsi suffisamment clair que le chèque-récompense attaché est un chèque-spécimen et que le consommateur ne recevra effectivement les bons d’achat qu’avec les articles de sa première commande, de telle sorte qu’ils ne sont valables que lors de la commande suivante.

Le Jury a dès lors estimé que le mailing en question n’est pas de nature à induire le consommateur moyen en erreur sur ce point.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.