UGC - 18/03/2003

Annonceur: 
UGC
Produit/Service: 
Carte Unlimited
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 18 mars 2003
Description de la publicité

Dans un spot radio, on entend une femme qui dit : « J'ai quitté François, il était devenu trop jaloux, le pauvre. Avec ma carte UGC Unlimited, je vois Léonardo le matin, Antonio l'après-midi et Brad en soirée. Sans compter tous les autres. Où je veux, quand je veux et aussi souvent que je veux ». Voix masculine : « UGC Unlimited, la première carte d'abonnement au cinéma. Info dans les salles UGC ou sur ugc.be ». Voix féminine : « Abonnez-vous ».

Motivation de la plainte

Comparer le plaisir du cinéma avec celui de vivre en couple est une agression des valeurs affectives. Cette publicité qui présente une éducation à l'amour et à la fidélité de manière dégradante, n'est pas un bon exemple pour les jeunes en mettant le plaisir matériel et personnel avant les valeurs de communication et de partage amoureux.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que cette campagne fait référence à l'univers cinéma dont l'accessibilité est rendue illimitée grâce à la carte UGC Unlimited. Il a souligné que cette allégorie, jouée sur un ton humoristique, n'a pas la prétention de présenter une norme, mais a pour objet la mise en exergue de la possibilité offerte à un abonné d'assister à une séance de cinéma aussi souvent qu'il le veut. La jalousie est stimulée par le temps consacré par le personnage fictif au cinéma plus que par une supposée liaison avec les acteurs nommés.

Décision du Jury

Le Jury a estimé que vu son caractère manifestement exagéré, humoristique et caricatural, le spot n'est pas de nature à porter atteinte aux valeurs affectives ou sociales. Il a dès lors estimé n'avoir pas de remarques à formuler.