UBISOFT - 07/12/2016

Annonceur: 
UBISOFT
Produit/Service: 
Watch Dogs 2
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Sport et loisirs
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 7 décembre 2016
Description de la publicité

Le spot TV montre des personnages de jeux vidéo qui effectuent des cascades et une course poursuite en voiture avec la police, tirent avec un fusil et pilotent un quad et un hors-bord.

VO : « Mon nom est Marcus. Je suis un hacker. Notre vie privée est menacée. Il est temps de reprendre le contrôle. »
« Watchdogs 2, disponible dès maintenant. Jouez en premier au contenu additionnel sur Playstation 4. PS4, for the players. »

Textes à l’écran :
« Le meilleur jeu de cette fin d’année. Metro »
« Plus drôle, plus décalé et plus complet. Jeuxvideo »
« San Francisco est sublime. Gameblog.fr »
« This is for the players. Playstation 4. »

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, la vidéo est une incitation à la haine et à la révolte envers les forces de l'ordre et la police et il s’agit d’une désinformation puisque ce sont (au contraire) les sociétés privées (y compris Ubisoft et PSN) qui menacent notre vie privée.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’il ne voit pas du tout en quoi le spot inciterait à la haine envers la police. Si tel était le cas, on parlerait selon lui de plusieurs plaintes et non d’une seule.

Décision du Jury

Tout d’abord, le Jury a précisé qu’il ne ressort pas de sa compétence de se prononcer sur le produit mais bien sur le contenu de la publicité qui en est faite.

Le Jury a noté que la publicité est diffusée avec la mention de la classification PEGI (Pan European Game Information) concernant l’âge des consommateurs auxquels le jeu est adapté (les plus de 18 ans en l’occurrence).

Le Jury a constaté que la publicité montre des personnages de jeux vidéo qui effectuent des cascades et une course poursuite en voiture avec la police, tirent avec un fusil et pilotent un quad et un hors-bord alors que la voix-off dit entre autres : « Mon nom est Marcus. Je suis un hacker. Notre vie privée est menacée. Il est temps de reprendre le contrôle. ».

Le Jury est d’avis que le contenu de la publicité n’est pas dirigé à l’encontre de la police ou des forces de l’ordre.

Le Jury est également d’avis que les images sont clairement fictives et en rapport avec les caractéristiques du jeu dont il est fait la promotion.

Compte tenu de ce contexte, le Jury a estimé que les éléments visuels et textuels de la publicité ne sont pas de nature à inciter à la haine ni à banaliser la violence.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.