TELENET - 29/01/2019

Annonceur: 
TELENET
Produit/Service: 
Telenet Play Sports
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Informatique et télécommunication
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 29 janvier 2019
Description de la publicité

Le post montre le footballeur Moussa Dembélé sur le banc avec les bras croisés et les mains sur les joues, et le texte “Wanneer je beseft dat je in China gaat voetballen” et le logo de Telenet et de Play Sports.

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, ce post est choquant pour les personnes d'origine asiatique et imiter des yeux bridés est stéréotypé et raciste. Ce n'était pas l'intention de la personne sur la photo, Moussa Dembélé, mais celle-ci est placée dans un contexte dans le but d'être drôle. Si cela avait pour but de faire référence au ‘niveau discutable’ de la compétition de football chinoise, on aurait facilement pu utiliser une autre image. Il trouve dommage que cela soit encore accepté un an après la première Miss Belgique d'origine asiatique.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que le but de ce post est clairement de réagir de façon amusante à l’actualité, à savoir faire référence avec un ‘clin d’œil’ à la décision de Moussa Dembélé de jouer au football en Chine. Le message montre un ‘visage amusant’ en combinaison avec un texte spirituel, rien de plus.

Le plaignant voit toutefois dans la photo une référence à l'apparence des personnes d’origine asiatique, en particulier une représentation des ‘yeux bridés’ mais ce n'était nullement l’intention de l’annonceur de créer cette association. Cette association n’est pas non plus suggérée dans le texte avec la photo. Au contraire, le texte suggère ‘l'étonnement’ ou le ‘désespoir’ sur le visage de Moussa Dembélé quand il se rend compte qu'il va jouer au football en Chine. Pourquoi le joueur imiterait-il des ‘yeux bridés’ quand il réalise qu'il va jouer au football en Chine ?

En tout cas, il n’a jamais été question de rire de l'apparence des personnes d’origine asiatique. Même si la photo - ce qui n'était pas le but - évoque la suggestion des ‘yeux bridés’ - l'annonceur ne peut pas suivre le plaignant que cela se serait passé d'une manière qui serait perçue par le consommateur comme dénigrante pour les gens d'origine asiatique. Le texte accompagnant le message n'encourage d’ailleurs cela d’aucune manière. Ce serait peut-être différent si le texte y faisait allusion ou s'en moquerait.

L’annonceur a également indiqué que le post a entretemps été supprimé et ne sera plus utilisé.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du post auquel le plaignant se réfère et a constaté que celui-ci montre une photo de Moussa Dembélé dans une attitude étrange où il appuie sur ses joues avec ses mains, en combinaison avec le texte “Wanneer je beseft dat je in China gaat voetballen”.

Suite à la réponse de l’annonceur, il a noté que le post ne visait qu’à rebondir sur l’actualité avec une référence à la décision du joueur en question d’aller jouer au football en Chine, à l’aide d’une image amusante de ce dernier.

Il est d’avis que le consommateur moyen n’interprétera pas l’image et le message de la publicité comme une représentation des ‘yeux bridés’ ou comme une moquerie par rapport à l'apparence des personnes d’origine asiatique.

Le Jury a dès lors estimé que la publicité concernée n’est pas de nature à dénigrer ou à ridiculiser un certain groupe de personnes.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.