TELENET - 04/10/2017

Annonceur: 
TELENET
Produit/Service: 
Telenet Play
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Informatique et télécommunication
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 4 octobre 2017
Description de la publicité

VO: “Play van Telenet is er ook wanneer in september het nieuwe tv-seizoen begint…”
Homme: “Daar zit ik al twee maanden op te wachten sé.”
VO: “…samen met het nieuwe fileseizoen.”
Homme: “Ja, lap pas binnen twee uur thuis!”
VO: “Want met Play van Telenet kan je op al je schermen tot zeven dagen terugkijken naar je favoriete programma’s.”
Homme: “Ah dat wordt kijken tot twee uur vannacht.”
VO: “Kies nu voor Play en kijk één maand gratis. Info en voorwaarden op telenet.be/play. Telenet, het zijn geweldige tijden.”

Motivation de la plainte

Le plaignant a communiqué que l'annonceur affirme qu'il peut revoir ses programmes préférés avec Replay TV sans avoir à les enregistrer. Ses émissions préférées sont entre autres les émissions du Tour de France mais il ne peut pas les revoir. Tous les programmes ne peuvent pas être regardés, seulement une sélection sur laquelle l'annonceur a des droits. Selon le plaignant, l'annonceur fait donc une déclaration qui est pertinemment fausse.

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué que Replay TV est une fonction de Telenet Play qui permet à ses clients de revoir des programmes pendant sept jours après leur diffusion. Cette fonction est disponible sur les chaînes les plus regardées ou, en d'autres termes, sur les chaînes favorites de la majorité de ses clients. Replay TV est ainsi proposé pour les chaînes flamandes les plus populaires ainsi que pour de nombreuses chaînes étrangères. Un aperçu complet, par paquet et par commune, est disponible sur le site internet.

Sur les chaînes pour lesquelles Replay TV est activé, la plupart des programmes peuvent être regardés pendant sept jours. Exceptionnellement, cela n'est cependant pas possible pour certains programmes, à savoir dans le cas où la chaîne concernée du producteur n'a pas obtenu les droits nécessaires pour Replay TV. Cela ne dépend pas de l'annonceur et il est donc impossible pour lui de savoir à l'avance si et quels programmes seront exceptionnellement exclus ou non de Replay TV.

Selon lui, ces restrictions sont cependant exceptionnelles et ne portent pas atteinte au fait que, dans l'ensemble, les programmes préférés du public cible du spot radio, à savoir le téléspectateur flamand moyen, sont disponibles via Replay TV. Par conséquent, l’affirmation dans le spot radio n'est pas incorrecte ou trompeuse selon l'annonceur et ces restrictions ne doivent pas être explicitement mentionnées dans le spot radio (le support et la courte durée du spot, 30 secondes, ne le permettent pas non plus).

En outre, le spot fait clairement référence au fait que des conditions s'appliquent à Telenet Play, qui peuvent être consultées sur son site internet. Sur le site, le consommateur est informé de manière très claire et lisible de ces restrictions (« Il est possible qu'une chaîne n'ait pas de droit de replay pour certaines émissions. »).

Selon l'annonceur, le spot radio ne contient donc aucune information inexacte ou trompeuse et la plainte doit dès lors être considérée comme non fondée.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de la publicité et de la plainte qui la concerne.

Le Jury est d'avis que la publicité n'affirme pas de manière absolue que tous les programmes pourront être revus avec le service promu Replay TV mais transmet uniquement le message qu'en général les programmes préférés du public cible du spot radio sont disponibles, et que le consommateur moyen est suffisamment familiarisé avec le fait qu'un tel service peut être soumis à des restrictions.

Il a également noté que le spot se réfère au site internet pour information et pour les conditions et que le site indique sur quelles chaînes la fonction Replay TV est disponible et qu'il y est également indiqué qu’il est possible qu'une chaîne n'ait pas de droits pour certaines émissions.

Le Jury a dès lors estimé que le spot radio en question n'est pas de nature à tromper le consommateur moyen sur ce point.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.