SUZUKI - 21/11/2002

Annonceur: 
SUZUKI
Produit/Service: 
Suzuki Jimny 1.3JX
Média: 
Quotidien
Critères d'examen: 
Environnement
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Jeudi, 21 novembre 2002
Description de la publicité

Avec comme titre : « Le nouveau passe-partout de Suzuki », l'annonce montre un véhicule 4x4 de la marque dans un chemin forestier. En bas de l'annonce le modèle et le prix sont mentionnés. A côté d'une représentation d'un autre modèle 4x4 de la marque, un texte descriptif mentionne e.a. : « … accordez-vous le plaisir sans fin d'une escapade dans la nature ou la douceur d'un trajet en ville en toute sécurité. Jimny JX pour les puristes et Grand Vitara pour les plus gourmands… », suivi par le slogan de sécurité, l'adresse du site web et le logo de la marque.

Motivation de la plainte

Est-ce que cette annonce est conforme avec le code Febiac en matière de respect de l'environnement ?

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que la publicité n'incite pas à rouler de façon incontrôlée dans la nature. Il a souligné qu'on retrouve souvent un tel véhicule auprès d'utilisateurs semi-professionnels (garde forestier, agriculteur) et pendant les excursions 4x4 organisées et donc autorisées. Le choix du visuel est dès lors justifié et non contraire à quelque code que ce soit.

Décision du Jury

Le Jury a considéré que le titre « le nouveau passe-partout de Suzuki » en relation avec la mention « escapade dans la nature » et le visuel qui représente un véhicule 4x4 sur un chemin de terre dans un bois, peut être perçu comme une incitation à rouler à des endroits où c'est interdit conformément aux réglementations en matière de protection de l'environnement. Le Jury a également fait remarquer que l'annonce en question est parue dans les media de masse et atteint par conséquence le consommateur moyen (et donc également les utilisateurs non-professionnels) Sur base de l'art. 9 du code Febiac et de l'art. 17 du code CCI, le Jury a recommandé de ne plus diffuser cette annonce.

Suite

Tout en ne partageant pas la position du Jury, l'annonceur a fait savoir que l'annonce ne sera plus diffusée sous cette forme à l'exception de quelques insertions dans la presse professionnelle qui ne pouvaient plus être adaptées en raison des délais techniques.