SUPERFOOD BEERS - 07/05/2019

Annonceur: 
SUPERFOOD BEERS
Produit/Service: 
Bière
Média: 
Internet
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mardi, 7 mai 2019
Description de la publicité

Sur la photo de couverture de la page Facebook de l’annonceur, on voit deux bouteilles de bière de la marque avec le texte « Belgian Organic Craft Beer with Benefits ». A côté, la mention « Superfood Beers » en lettres blanches dans un rond noir et www.superfoodbeers.be.

Motivation de la plainte

Le plaignant a communiqué que le marketing trompe le consommateur en associant alcool et bienfaits. Le terme ‘superfood’ est habituellement utilisé pour désigner des aliments bénéfiques pour la santé. Il lui semble dangereux de le faire avec la bière.

Position de l'annonceur

L’annonceur a précisé que son projet est la création d’une gamme de bières bio parfumées avec des superfoods (ou superaliments). Les superfoods sont des aliments qui, hors contexte de ses bières, procurent certains bienfaits. Actuellement, il a 2 bières : la 5.G (parfumée avec du Guarana, Galanga, Ginseng, Gingko Biloba et Gingembre) et la GOLD (parfumée avec de la gelée Royale, en plus des 5 superfoods précédents).
Sur Facebook, il avait renseigné les bienfaits des superfoods utilisés. Ces bienfaits étaient cités façon individuelle. A aucun moment, il n’a exprimé ou voulu exprimer le fait que sa bière renforçait la santé ou qu’elle procurait les bienfaits des superfoods qui la parfument.
Il a choisi de réaliser des bières aux superaliments pour plusieurs raisons. La principale étant leurs potentiels créatifs en termes de parfums et arômes. Par ailleurs, des effets potentiellement antioxydants des superaliments sur la durée de conservation de la bière elle-même vont être testés en laboratoire agréé.
Conscient de sa responsabilité en tant que producteur/distributeur de boissons alcoolisées, les remarques du plaignant lui ont fait prendre conscience qu’il ne pouvait pas exclure totalement le fait que certains termes puissent être interprétés d’une autre façon que celle qu’il a voulu exprimer et il a tenu compte des éléments qui pourraient, selon la plainte, le mettre en contravention par rapport aux articles 3.2 et 6.2 de la Convention en matière de publicité et de commercialisation des boissons contenant de l’alcool. 

Décision du Jury

Le Jury a constaté que, sur la photo de couverture de la page Facebook en question, la mention « Belgian Organic Craft Beer with Benefits » figure à côté de la représentation de deux bouteilles de bière de l’annonceur.

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a noté que ces bières sont parfumées avec les aliments suivants : guarana, galanga, ginseng, gingko biloba et gingembre, que l’annonceur décrit comme super aliments procurant certains bienfaits.

Il est d’avis que dans ce contexte, cette mention, avec la référence aux ‘Benefits’, associe la consommation de boissons contenant de l’alcool à des effets psychologiques et physiques favorables et met en évidence des effets éventuellement stimulants, euphorisants, sédatifs, curatifs ou tranquillisants des boissons contenant de l’alcool. Selon lui, elle établit également un lien entre la consommation d’une boisson alcoolisée et l’amélioration de l’état de santé.

Il a dès lors estimé que le message publicitaire est contraire aux articles 3.2 et 6.2 de la Convention en matière de publicité et de commercialisation des boissons contenant de l’alcool (ci-après : la Convention).

De plus, le Jury a constaté que le slogan éducatif « Une bière brassée avec savoir se déguste avec sagesse » ne figure pas sur la publicité en question comme le requièrent l’article 11.1 et l’Annexe B de la Convention.

Par ailleurs, quant au deuxième élément de la plainte qui souligne que le terme ‘superfood’ est habituellement utilisé pour désigner des aliments bénéfiques pour la santé, le Jury est d’avis que la publicité, en mentionnant « Superfood Beers » en combinaison avec la photo et le texte susmentionnés, contient ainsi une allégation de santé. Il se réfère à cet égard à l’article 4, 3° du Règlement européen 1924/2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires qui stipule que les boissons titrant plus de 1,2% d’alcool en volume ne comportent pas d’allégations de santé.

Compte tenu de ce qui précède et sur la base des dispositions susmentionnées, le Jury a demandé à l’annonceur de modifier la publicité concernée et à défaut, de la supprimer.

Suite

L’annonceur a confirmé que la publicité a été retirée.