SUNWEB - 23/12/2014

Annonceur: 
SUNWEB
Produit/Service: 
Voyages
Média: 
Quotidien
Télévision
Internet
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Tourisme, transport
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 23 décembre 2014
Description de la publicité

Spot TV:

Le spot montre un homme sur une bouée dans une piscine. Le soleil lui adresse la parole et un ordinateur portable atterrit sur ses genoux. Sur l’écran, on voit une petite figure en forme de soleil qui montre une pancarte avec une comparaison de prix pour un voyage spécifique, avec le mot « zondedju ! ».

VO: «Hallo, ’t is de zon hier. Hey, schone slaper, hierboven. Amai, gij ziet er een beetje bleekskes uit. Gij hebt zeker gehoord dat ge deze reis 200€ duurder geboekt hebt dan bij Sunweb. Schandalig eh, wat ze durven vragen voor mijn stralen. Hier, kijk maar op sunweb.be. Daar onthul ik alle te hoge prijzen voor dezelfde reizen onder de naam zondedju. Zo bespaart ge tot honderden euro’s. Sunweb. Boek de zon goedkoper. »

Texte en bas de l’écran: «De getoonde prijzen op de prijsvergelijkingstool staan onder toezicht van een gerechtsdeurwaarder en zijn gebaseerd op publiek consulteerbare prijzen op 26/11/14, teruggevonden op de websites van Sunweb, Thomas Cook, Neckermann, Jetair en Sunjets. ».

Texte à la fin: «Sunweb. Boek de zon goedkoper! Vergelijk nu 1000’en vakanties. ».

Annonce:

L’annonce avec le slogan « Riskeer geen zonneslag, nog voor je een straaltje gezien hebt » montre une plage exotique avec au premier plan une figure en forme de soleil qui montre une pancarte avec une comparaison de prix pour un voyage spécifique, avec le mot « zondedju! » et le texte « Surf naar sunweb.be. Daar komen alle te hoge prijzen voor dezelfde reizen aan het licht, via Zondedju! Zo boek je nooit nog te duur. ».

En bas, le même disclaimer que dans le spot TV.

Motivation de la plainte

Le plaignant a fait la comparaison lui-même et a constaté que l’aéroport chez l’annonceur est souvent situé plus loin que les aéroports chez d’autres tour-opérateurs. De plus, le coût pour les bagages n’est souvent pas inclus chez l’annonceur. Les autres sont donc plus avantageux quand on additionne le tout. Selon le plaignant, il n’est pas correct que l’annonceur affirme être moins cher vu que leurs comparaisons ne sont pas correctes. Il trouve cela mensonger.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que la ligne de fond de la campagne “Zondedju” est: « Tegen te hoge prijzen voor dezelfde reizen ». Il utilise un comparateur de prix, un logiciel qui télécharge pendant la nuit les prix publiquement consultables sur les sites des concurrents et qui les compare ensuite aves ses propres prix. De cette manière, un rapport est généré qui montre toutes les différences de prix par hôtel et par date de départ. Milles voyages organisés (voyage d’une semaine pour 2 personnes, vol A/R à partir de Brussels Airport inclus, séjour dans un hôtel identique, arrangement identique, transfert sur place de l’aéroport à l’hôtel et retour, présence d’un accompagnateur et 20 kilos de bagage par personne) ont été comparés. Les prix tiennent compte des réductions des réservations anticipées ou last minutes. Avec le nouveau site internet, le consommateur peut lui-même facilement comparer les prix de son voyage préféré. Un huissier de justice contrôle régulièrement par échantillonnage le comparateur de prix.

Ensuite, l’annonceur réagit plus spécifiquement aux éléments de la plainte:

1. Bagages
Chez Sunweb, les bagages ne sont plus forcément inclus dans le prix du paquet depuis cette saison. Le client peut choisir lui-même s’il ajoute 5, 15 ou 20 kilos de bagages ou non. Celui qui n’a pas ou moins besoin de bagages ne doit plus payer. Vu que les concurrents offrent bien 20 kilos de bagages dans le prix du paquet, l’annonceur a calculé cela dans son prix sur Zondedju. Concrètement, il ajoute € 16 au prix par personne, vu que chez lui 20 kilos de bagages aller-retour coûtent € 16 en plus par personne. Le prix dans le comparateur de prix est donc égal au prix dans le tableau sur zon.sunweb.be plus € 16. De cette manière, le consommateur peut comparer 1 avec 1.
Conclusion: vu que le prix pour 20 kilos de bagages est bien pris en compte dans la comparaison de prix, cette plainte n’est pas fondée.

2. Situation aéroports
Le voyage de Sunweb ne concerne un aéroport plus éloigné que chez les concurrents que pour quelques-unes des 215 destinations de l’offre totale (à peine 1 % du total). Tous les autres voyages concernent les mêmes aéroports et le temps de transfert est dès lors le même. Pour les quelques destinations où il y a une différence, le transfert est au maximum 80 minutes plus long chez l’annonceur. En outre, les heures de vols prévues pour ces destinations sont appréciées par de nombreux consommateurs. Ainsi, il est peu probable que la différence d’aéroport soit déterminante pour le consommateur moyen dans le choix d’une alternative plus chère.
Conclusion: l’affirmation selon laquelle la publicité serait trompeuse parce qu’il s’agit souvent d’autres aéroports n’est pas correcte.

Vu qu’il est important pour l’annonceur de communiquer autant que possible de façon claire et transparente, il a mentionné sur le site Zondedju une clause de non-responsabilité détaillée avec plus d’informations sur sa méthode. Cette clause sera étendue avec encore plus d’informations sur la différence d’aéroports (et le temps de transfert) pour les régions spécifiques concernées.

Décision du Jury

Le Jury a noté que la plainte concerne le fait que:
1) les coûts de bagages ne seraient souvent pas inclus chez l’annonceur ;
2) les aéroports seraient souvent plus éloignés chez l’annonceur.

Le Jury a également pris note de la réponse de l’annonceur selon lequel:
1) bien que les bagages ne soient en effet pas toujours inclus dans ses prix, le prix qu’il pratique pour ajouter 20 kilos de bagages est bien inclus dans la publicité et dans le prix affiché dans le comparateur de prix, de telle sorte que les prix affichés sont bien comparables en ce qui concerne les bagages ;
2) pour seulement très peu de destinations (à peine 1 % du total), l’aéroport est différent et il s’agit dans ces cas là d’une différence de temps de transfert de 80 minutes au maximum.

Le Jury a également constaté que le site internet auquel fait référence la publicité contient une clause de non-responsabilité dans laquelle la méthode de comparaison de prix est expliquée. Il a aussi noté que le comparateur de prix est sous la surveillance d’un huissier de justice.

Vu ce qui précède et sur la base des informations dont il dispose, le Jury est d’avis que la plainte n’est pas fondée.

Le Jury a dès lors estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.