STIB - 22/11/2017

Annonceur: 
STIB
Produit/Service: 
Campagne de sensibilisation « Le tram a toujours priorité »
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Tourisme, transport
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 22 novembre 2017
Description de la publicité

Homme : « Saviez-vous qu’un tram de la STIB, c’est 40 tonnes d’acier, une vitesse maximale de 65 kilomètres à l’heure et une très longue distance de freinage. Alors, si vous ne regardez pas correctement lorsque vous traversez, vous risquez de vous prendre en pleine figure l’équivalent de 20 rhinocéros lancés à la vitesse d’Usain Bolt. Et ça, à mon avis, ça peut faire très mal. Soyez donc toujours très vigilant lorsque vous traversez. »
Femme : « Le tram a toujours priorité. Un message de la STIB. »

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, la phrase « le tram a toujours priorité » est un mensonge. Le tram ne peut pas brûler les feux rouges, ni menacer les piétons qui traversent dans un passage avec feu vert pour eux. Le plaignant a ajouté que ce message mensonger tend à accréditer le comportement dangereux de certains conducteurs de trams qui se croient le droit de menacer les autres usagers quelles que soient les circonstances et à propager l'idée dans la population que le tram est au-dessus des lois.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que sa campagne a pour but d’illustrer de manière imagée la relation entre le poids, la vitesse et la distance de freinage d’un tram à des fins de sensibilisation. Avec la naissance de nouveaux comportements découlant de l’utilisation des smartphones et la période hivernale plus particulièrement accidentogène, cette campagne invite les usagers à la vigilance vis-à-vis du tram dans la circulation.

La phrase à laquelle il est fait référence s’appuie sur différents articles du code de la route, comme par ex. l’article 1er qui stipule que les véhicules sur rails empruntant la voie publique ne sont pas soumis au Code de la route. Notons également que plusieurs articles reviennent sur la priorité du tram par rapport aux piétons. Comme l’article 12 sur la priorité, qui mentionne que tout usager (piéton compris) doit céder le passage aux véhicules sur rails. Et qu’il doit, à cette fin, s'écarter de la voie ferrée dès que possible. Ou encore l’article 42.4.6.

L’annonceur a donc opté pour un spot radio qui explique de manière ludique pourquoi le tram est prioritaire et invite les usagers de la route à y être attentifs. Il n’a à aucun moment eu l’intention de heurter les auditeurs avec cette campagne et n’a jamais voulu insinuer que le tram ou son chauffeur se positionnerait au-dessus des lois.

Le tram, comme tout autre usager de la route, fait partie du paysage urbain et ses conducteurs sont tenus de respecter les règles du code de la route. Néanmoins, le tram est prioritaire lorsqu’il est en circulation sur la voie ferrée en raison de sa nature. En effet, contrairement aux autres véhicules, les trams ne peuvent éviter un danger en le contournant et leur distance de freinage est très élevée en raison de leur poids et du caractère non-abrasif des surfaces en contacts.

L’objectif premier de la campagne est donc d’informer et de sensibiliser les usagers afin de diminuer les risques d’accidents et d’améliorer toujours un peu plus la circulation au sein de la capitale.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que dans le spot radio, on entend un homme qui compare un tram de la STIB à « 20 rhinocéros lancés à la vitesse d’Usain Bolt » pour attirer l’attention sur le poids et la très longue distance de freinage d’un tram et inviter les auditeurs à être vigilants en traversant. Le spot en question se termine avec les mentions « Le tram a toujours priorité. Un message de la STIB. ».

Le Jury a noté que le spot radio fait partie d’une campagne de sensibilisation qui invite les usagers de la route à la prudence par rapport au tram.

Le Jury est d’avis que le spot en question illustre de manière imagée et ludique ce qui pourrait se passer si on ne regarde pas correctement lorsqu’on traverse et ce, en vue de la sécurité des usagers de la route.

Dans ce contexte, il est également d’avis que la phrase « Le tram a toujours priorité » n’est pas de nature à porter à confusion et ne sera pas perçue par le consommateur moyen comme plaçant le tram au-dessus des lois.

Compte tenu de ce qui précède, il a estimé que cette publicité n’est pas mensongère et ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.