SPADEL - 25/10/2007

Annonceur: 
SPADEL
Produit/Service: 
Spa Reine
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Décence et bon goût
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Jeudi, 25 octobre 2007
Description de la publicité

Spot 1: Un spot Tv montre 2 hommes à table, au restaurant. L’un des 2 hommes s’exprime comme suit : « Aujourd’hui oui, on peut dire que j’ai réussi. Moi, j’étais fait pour ça. Ce qui me motive c’est pas seulement l’argent, c’est le désir, c’est l’admiration que je lis dans le regard des autres. Parce que les pauvres moi j’ai rien contre, y ont que ce qu’ils méritent, les clodos-là, les sans-abri-là, moi, franchement, ça me donne envie de gerber. ». Soudain, la personne assise en face lui jette un verre d’eau à la figure. Ensuite, le produit de la marque est montré. Voix féminine : « Spa Reine, l’eau qui purifie. Découvrez maintenant la nouvelle poignée de Spa, confortable et facile à porter ».

Spot 2: Un spot Tv montre 2 femmes assises dans un living. L’une des 2 femmes s’exprime comme suit : « Je suis venue parler de l’héritage. On va garder la maison des parents. Tu pourras garder les meubles. De toute façon, il est temps que ça change ici hein. Bon je garde les bijoux de maman. Toi tu pourras garder ses robes. Moi je flotte dedans. Bon y a plus qu’à attendre que maman meure ». Soudain sa sœur lui jette un verre d’eau à la figure. Ensuite, le produit de la marque est montré.
Voix féminine : « Spa Reine, l’eau qui purifie. Découvrez maintenant la nouvelle poignée de Spa, confortable et facile à porter ».

Motivation de la plainte

Ces publicités sont choquantes ; manque de respect pour les personnes âgées et les personnes pauvres, les SDF’s.

Position de l'annonceur

L’annonceur a fait valoir que les versions de la publicité incriminée sont diffusées depuis septembre 2006 déjà et qu’elles ont suscité beaucoup de réactions positives. Ces deux spots visent à monter un comportement indécent et immoral, insupportable, auquel la réaction impulsive et immédiate, est celle de vouloir « purifier » la personne indécente, ou tout simplement l’atmosphère, en lui jetant un verre d’eau de Spa Reine au visage. Ceci illustre de manière exagérée le message selon lequel la Spa Reine « purifie ». En effet, si la Spa Reine purifie le corps, en le débarrassant de ses toxines, il est évident que la Spa Reine ne peut rien contre l’immoralité, ou contre les propos indécents. Au moyen de ces publicités, Spa dénonce ceux qui n’ont pas un comportement respectueux (le verre d’eau est jeté au visage des personnages immoraux) et ne contrevient donc en rien aux règles du respect de la personne humaine, que du contraire. Par ailleurs, ce message a été bien compris et même accueilli avec enthousiasme par le public, tant au vu des tests consommateurs faits avant le lancement de la campagne, qu’au vu des réactions très positives reçues après le lancement.

Décision du Jury

Le Jury a d’emblée constaté que les deux spots mettent en scène des personnes tenant à l’égard d’une autre personne des propos intolérables sur les sans-abri, les défavorisés, … ou encore concernant quelqu’un qui est visiblement sur le point de décéder (héritage). La réaction de l’autre personne est de « purifier » les personnages tenant des propos indécents en leur jettant de l’eau (produit en question) au visage.

Compte tenu de ce qui précède et plus particulièrement de la scène de « purification » contenue dans les spots en question, le Jury a estimé que ces spots ne portent pas atteinte à la dignité humaine des personnes visées dans les propos des personnages représentés dans ces publicités et ne comportent aucune forme de discrimination à leur égard. En effet, la scène de « purification » dénonce précisément des comportements irrespectueux.

A défaut d’infraction aux dispositions éthiques et/ou autodisciplinaires, le Jury a donc estimé n’avoir pas de remarques à formuler.