SN BRUSSELS AIRLINES - 12/10/2005

Annonceur: 
SN BRUSSELS AIRLINES
Produit/Service: 
Vols
Média: 
Affichage
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Tourisme, transport
Type de décision: 
Avis de réserve
Date de clôture: 
Mercredi, 12 octobre 2005
Description de la publicité

Texte affiche : « SOFIA 100€ all in, Sabrina is duurder », suivi par le logo de SN Brussels Airlines

Motivation de la plainte

Cette publicité laisse sous entendre que Sofia est une prostituée. Une Bulgare n'est pas forcément une prostituée. Cette publicité comporte une allusion xénophobe et est déplorable.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que l'affiche en question fait partie d'une campagne globale et doit être considérée dans le cadre de l'ensemble des affiches. Le fil conducteur dans cette campagne était de promouvoir une destination de vol via des jeux de mots ludiques, des petites réflexions amusantes et un clin d'œil afin d'attirer l'attention du consommateur ou le faire sourire. Il a considéré qu'étant donné que les différentes affiches ont toutes été diffusées simultanément en très peu de temps, le consommateur ne pouvait que se rendre compte du fait que ces messages ne sont que des jeux de mots qu'il ne faut pas prendre au premier degré et qu'il faut comprendre avec le recul nécessaire. D'autre part il a considéré que l'affiche ne doit pas nécessairement être perçue comme une allusion à la prostitution, car elle peut aussi être interprétée différemment (comme une allusion à Sabrina étant l'épouse de celui qui réserve un ticket pour Sofia, comme une allusion à Sabena,…). Il a considéré que la façon dont cette affiche sera comprise par les gens dépendra d'une personne à l'autre et c'est ce qui constitue précisément la beauté de la campagne : elle joue sur la créativité du passant sans utiliser un langage explicite, vulgaire ou provocant. D'autre part il a considéré qu'on peut difficilement interpréter cette affiche comme étant xénophobe. Il a fait référence à une définition légale pour ensuite affirmer qu'il voit mal comment cette affiche pourrait inciter à la discrimination, la haine ou la violence contre les femmes Bulgares. L'affiche ne procède pas à une comparaison entre une femme Bulgare et une femme Belge, mais vante seulement une destination de vol via un clin d'oeil humoristique sur base du nom féminin de la capitale Bulgare.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que l'affiche utilise des jeux de mots et un clin d'oeil et a estimé que dans ce contexte, elle n'est pas de nature à inciter à la discrimination ou à la xénophobie. D'autre part, il a considéré que le jeu de mots utilisé est suggestif et ne témoigne pas du meilleur goût. Etant donné que pareille forme de communication peut provoquer des réactions négatives au détriment de la publicité, le Jury a estimé devoir formuler un avis de réserve, conformément à l'art. 4 de son règlement.