SELEXION - 08/07/2014

Annonceur: 
SELEXION
Produit/Service: 
Action CM de football 2014
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Commerce et distribution
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mardi, 8 juillet 2014
Description de la publicité

Spot radio:
VO: « Les Belges vont enfin jouer leur premier match. Et là, ça va être du sérieux »
Homme 1: « Bonjour, alors pour moi ça sera un lave-vaisselle, un ordinateur, une TV à écran plat et un smartphone. Ah oui, tant que j’y suis, rajoutez-moi le sound système là. Dites, vous avez encore un séchoir en stock ? »
Homme 2: « Oui. »
Homme 1: « Eh bien, mettez-le moi. C’est parfait. Merci. »
VO: « Eh oui, si les Belges sont champions du monde, Selexion rembourse tous vos achats. Inscrivez-vous jusqu’au 26 juin sur jesupportelesbelges.be et tentez votre chance pour être remboursé. Selexion, meilleur et pas plus cher. »

Motivation de la plainte

Le plaignant a acheté une télévision chez l’annonceur car celui-ci fait la publicité qu’il rembourse votre produit si la Belgique devient championne du monde. Mais quand on veut s’enregistrer pour l’action, il s’avère qu’il y a tout un règlement: la Belgique doit devenir championne du monde, doit en plus marquer quinze buts, on doit encore répondre correctement à une question éliminatoire (nombre de participants) et, parmi ces participants, 1500 verront leurs achats remboursés.

Selon le plaignant, il s’agit de fraude pure et simple.


Position de l'annonceur

Selon l’annonceur, la publicité n’est pas du tout mensongère et est conforme au Livre VI du Code de droit économique.

Le plaignant renvoie entre autres à la limite des 1500 gagnants alors qu’il serait insinué que l’achat de tout le monde est remboursé si la Belgique gagne le championnat du monde.
L’ensemble du matériel marketing clarifie pourtant bien qu’il s’agit d’un concours, ce qui exclut par définition que tout le monde soit remboursé. Tout le matériel marketing explique que c’est une action promotionnelle qui est soumise à des conditions, comme pour chaque concours.

De plus, l’annonceur renvoie à l’article VI 99 §3 du Code de droit économique. Même dans le message (inévitablement) limité diffusé à la radio, il est explicitement renvoyé au site www.jesupportelesbelges.be.
Sur ce site, on retrouve très explicitement le règlement du concours ainsi qu’une référence aux 1500 participants qui seront remboursés sous les conditions du règlement du concours. Contrairement à beaucoup d’autres concours, les participants sont invités à lire très explicitement le règlement du concours et à l’accepter avant de pouvoir participer.

Il ne serait en effet pas possible de parler d’un concours s’il n’y avait pas un élément de concours qui y était lié. En l’occurrence, il y a deux éléments objectifs qui déterminent les gagnants, à savoir premièrement une question de concours et deuxièmement la vitesse d’inscription.

En outre, le nombre de 1500 n’est aucunement limité. La campagne courait du 12 mai au 26 juin 2014. Comme prévu, le nombre d’inscriptions est inférieur à ou tout juste égal à 1500. Dans la mesure où le message ne renverrait pas de manière claire à la limite de 1500 inscriptions (quod non), l’annonceur souligne quand même que le message ne serait pas du tout trompeur car il est bien en rapport avec le nombre d’achats qui entrent en ligne de compte.

En sus, l’annonceur a également un compte Twitter et Facebook qui donnent un flot d’information non-stop concernant cette campagne.

Le consommateur est donc clairement au courant du fait qu’il s’agit ici d’une action soumise à conditions et que ces conditions peuvent être retrouvées dans le règlement du concours et sur le site web.

L’annonceur est donc d’avis qu’il n’est ici pas question de tromperie mais seulement d’une campagne ludique concernant la CM, comme il y en a beaucoup.

Sans aucune reconnaissance préjudiciable, il a pour autant que de besoin encore étendu son site web.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance des spots radio dans lesquels est entre autres mentionné ce qui suit: « Eh oui, si les Belges sont champions du monde, Selexion rembourse tous vos achats. Inscrivez-vous jusqu’au 26 juin sur jesupportelesbelges.be et tentez votre chance pour être remboursé. »

Le Jury a également constaté que seul le site web auquel ces spots radio renvoient mentionne via le règlement du concours qu’il s’agit ici d’un concours où, sous certaines conditions – dont le minimum de buts que la Belgique doit marquer, la réponse à une question du concours et la vitesse d’inscription – le montant d’achat de 1500 achats est remboursé (100% si la Belgique gagne la grande finale et 50% si la Belgique joue la grande finale mais perd).

À ce sujet, le Jury a noté que l’annonceur a adapté la communication sur son site en mentionnant entre autres “Selexion rembourse l’achat de 1500 supporters ! » au lieu de « Selexion rembourse tous vos achats ! ».

Le Jury est d’avis que la manière dont ce concours et ses conditions sont présentés dans la publicité qu’il devait examiner peut tromper le consommateur moyen. Le Jury est notamment d’avis que la publicité est de nature à tromper le consommateur moyen concernant la vraie nature et la portée de l’action promotionnelle annoncée, et que celui-ci peut être amené à prendre une décision commerciale qu’il n’aurait pas prise autrement.

Le Jury est en outre d’avis que l’information dans le règlement du concours sur le site affaiblit tellement le message principal de la publicité que le Jury devait examiner - Si les Belges sont champions du monde Selexion rembourse tous vos achats – que la mention de cette information sur le site ne change dans ce cas rien au caractère trompeur de la publicité.

Le Jury a donc estimé que cette publicité est trompeuse au sens des articles VI. 97 et VI. 99 du Code de droit économique et des articles 3 et 5 du code de la Chambre de Commerce Internationale.

Compte tenu de ce qui précède et sur la base des dispositions susmentionnées, le Jury a donc demandé à l’annonceur de ne plus diffuser cette publicité.

Conformément aux articles 2 et 9 de son règlement, le Jury a également demandé à l’annonceur de lui soumettre pour examen sa prochaine campagne dans le cadre d’un concours, avant sa diffusion.

Suite

L’annonceur a confirmé qu’il respectera la décision du Jury.