RTBF - 20/12/2005

Annonceur: 
RTBF
Produit/Service: 
RTBF
Média: 
Affichage
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 20 décembre 2005
Description de la publicité

Une affiche montre un homme de dos en tenue de l'armée. Placé derrière une voiture, il braque sa mitrailleuse vers une rue déserte (Gaza).
Texte : « Sur le terrain, à fond. Gaza / Michel Boulogne – caméraman / L'info à fond. », suivi par le logo de la RTBF.

Motivation de la plainte

Cette publicité incite à la violence, surtout chez les jeunes qui sont déjà habitués à la violence virtuelle des jeux vidéos. Choquer en utilisant des affiches est inacceptable, surtout parce que cette chaîne est financée avec l'argent du contribuable.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que cette publicité s'inscrit dans le cadre d'une démarche globale de la campagne qui s'articule sur une douzaine de visuels, illustrant, tour à tour, l'idée du dépassement de soi et le sport (à fond l'émotion), de la tolérance au quotidien (votre quotidien à fond), des plaisirs partagés (à fond la zikmu) mais aussi l'importance du savoir (le tour du monde), ou d'aller plus dans la réflexion (de « à fond les dossiers » jusqu'à « à fond l'esprit critique »).
L'annonceur a en outre précisé que cette publicité est purement factuelle, et rigoureusement objective. Il a expliqué qu'elle présente une vision de la manière dont la RTBF recueille, au cœur de l'actualité, l'information à destination des téléspectateurs de la Communauté française, dans le respect de sa mission de service public, sans référence quelconque à des jeux vidéos, à l'audience, aux parts de marché ou à la concurrence que la RTBF pourrait avoir à subir d'autres médias de la Communauté française.
L'annonceur a enfin ajouté que cette publicité n'a aucune réalité – et, a fortiori aucune vocation – à inciter à la violence. Il lui semble qu'elle n'a ni pour but ni pour effet d'inciter à la violence, qu'il s'agisse d'adultes ou de citoyens plus jeunes.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que l'image utilisée dans l'affiche en question présente un caractère journalistique se référant à l'actualité. Il a également constaté que la publicité utilise des termes tels que « caméraman », « sur le terrain » ou encore « info » qui évoquent clairement le domaine de l'information. Il est d'avis que cette publicité n'est pas susceptible de prêter à confusion quant au message qu'elle entend délivrer, à savoir le traitement de l'information par la RTBF. Le Jury a dès lors estimé que dans ce contexte, cette publicité n'est pas de nature à inciter à la violence, ni à choquer le public.

A défaut d'infractions légales et autodisciplinaires, le Jury a par conséquent estimé n'avoir pas de remarques à formuler.