ROULARTA MEDIA GROUP - 11/09/2001

Annonceur: 
ROULARTA MEDIA GROUP
Produit/Service: 
Voetbalmagazine
Média: 
Télévision
Radio
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Culture et éditions
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 11 septembre 2001
Description de la publicité

Dans un spot radio avec le chant d'un chœur en arrière-fond, on entend une voix d'homme ressemblant à celle d'un prêtre dans une église qui annonce : « Et lorsque les élus entrèrent sur le terrain, des dizaines de fidèles affluèrent, les acclamèrent et les adorèrent. Le grand prêtre jeta une pièce d'argent vers le ciel et alors se produisirent des merveilles et des guérisons miraculeuses ». Ensuite une autre voix d'homme dit : « Bientôt la grand'messe du football recommence. Quels clubs entrent en état de grâce. Qui retourne en enfer ? Lisez-le dans le numéro spécial compétition de Sport Voetbalmagazine, la bible du football, dès le 9 août chez votre marchand de journaux ».

Un spot TV montre successivement les images suivantes avec le texte : l'éclairage d'un stade et le terrain de football avec le titre : « Le temple », les arbitre et juges de ligne avec le titre « Les grands prêtres », les supporters avec le titre « Le chœur », un joueur qui se penche sur un autre étendu par terre « La consécration », un joueur avec les mains dans les cheveux « La souffrance ». Ensuite apparaît le titre « La Bible » précédant la représentation d'un exemplaire de numéro spécial compétition de Voetbalmagazine alors qu'une voix d'homme annonce : « Un guide infaillible de la nouvelle saison de football, dès le 9 août chez votre marchand de journaux ».

Motivation de la plainte

Cette publicité est choquante parce que des concepts religieux sont ridiculisés.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir que le point de départ de la campagne est le fait que ce numéro spécial compétition, le plus complet des suppléments publiés dans la presse, est l'ouvrage de référence, la bible du football et ceci sur un ton ironique mais sans faire scandale. L'annonceur a souligné que le football de haut niveau est vraiment vécu par les supporters comme une religion et qu'il a voulu l'illustrer avec quelques « icônes » dont plusieurs ne sont pas propres à la religion catholique. Les spots ont été diffusés à des moments où les programmeurs s'adressent à la cible visée qui comprendra la comparaison ironique.

Décision du Jury

Après examen et compte tenu des informations communiquées, le Jury a estimé que cette publicité n'est pas de nature de heurter au fond les convictions religieuses. Les termes utilisés font partie du langage courant et l'analogie sert clairement à illustrer l'importance du championnat de football, sans se moquer ou être méprisant vis à vis de la religion catholique. . A défaut d'infractions aux dispositions légales et/ou auto-disciplinaires applicables, il a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.