ROULARTA MEDIA GROUP - 06/01/2015

Annonceur: 
ROULARTA MEDIA GROUP
Produit/Service: 
Le Vif/L’Express – Action vin
Média: 
Magazine
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Boissons
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 6 janvier 2015
Description de la publicité

L’annonce contient entre autres les textes suivants:

« Le Vif/L’Express vous offre, avec la collaboration de La Bourse du Vin, la possibilité unique d’acheter un excellent vin rouge rare avec une réduction de 55% ! »
« Cette super cuvée fait la fierté de Patrick Léon, mondialement reconnu et qui, pendant 15 ans, a fait le « 1er Grand Cru Pauillac » de Château Mouton Rotschild. En collaboration avec Bruno Le Breton du Domaine de la Jasse, il a créé un superbe « Grand Vin » de l’excellente année 2011. »
« Le Domaine de la Jasse est situé à environ 15 kilomètres de Montpellier, au cœur de la plus dynamique des zones vinicoles de France. »
« Un des secrets de La Jasse est la collaboration avec Patrick Léon, ancien vinificateur d’entre autres Château Mouton Rothschild. »
« La création d’une nouvelle cuvée de prestige, « Réserve d’Excellence » est le résultat ultime de la collaboration exceptionnelle entre Patrick & Bruno. »
« C’est ainsi que les vignerons ont réussi à créer ensemble cette cuvée époustouflante dans ce style Pauillac typiquement robuste tout en étant soyeux. »

« 8,95€ par bouteille (prix normal : 19,90€, votre réduction : 55%)
Une superbe cuvée rare en collaboration avec l’ancien vinificateur de Château Mouton Rothschild. »

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, l'annonceur induit la confusion dans l'esprit du consommateur en mentionnant, en gras, "Château Mouton Rothschild" et "Grand vin de style Pauillac" (vins du Bordelais) dans la description, alors que le "Domaine de la Jasse" est un vin du Languedoc, ce qui n'est pas tout à fait pareil. A aucun endroit, l'annonceur ne signale qu'il s'agit d'un "Languedoc", même pas sur l'étiquette de la bouteille. C'est en lisant "entre les lignes" qu’il s’est aperçu de ce qu’il qualifierait de supercherie, voire d'arnaque, étant entendu que, probablement, de nombreux consommateurs ont cru acheter un Bordeaux.

Quant à ladite réduction de 55%, si le fournisseur ("La Bourse du Vin", Leuven) est libre de pratiquer sa propre politique de prix, il n'en demeure pas moins que, quand on consulte le producteur français, le prix le plus élevé de leurs différentes cuvées est de 15,00€. A épingler que la "Cuvée d'Excellence" n'apparaît pas dans leur catalogue. Connaissant bien les "Languedoc", le plaignant assure qu'avant d'en trouver un à 19,90€, il faut déjà bien chercher.
 

Position de l'annonceur

Selon l’annonceur, il ressort clairement de la formulation de la publicité que dans le chef des consommateurs, le public cible en l’occurrence, à savoir les lecteurs des magazines de qualité Knack et Le Vif, aucune confusion n’a pu être créée concernant l’origine du vin. Dans le premier alinéa, la région d’origine du vin est clairement décrite. Il ne ressort nulle part de la publicité et il n’est nulle part insinué que le Domaine de La Jasse serait un bordeaux. Il ne peut absolument pas être question de tromperie.

La super cuvée ‘2011 Réserve d’Excellence’ du Domaine de la Jasse est effectivement la nouvelle fierté de Monsieur Patrick Léon, un viticulteur très connu qui a travaillé pendant des années pour Château Mouton Rotschild. La publicité souhaite aussi souligner que le vin du Domaine de la Jasse est un vin avec le profil gustatif d’un Pauillac.

Tout cela est clairement décrit dans le texte de la publicité et cette information ne doit pas être lue « entre les lignes », comme l’insinue le plaignant.

L’annonceur a également communiqué qu’il n’est pas habituel de reprendre l’étiquette du dos de la bouteille (sur laquelle figure clairement la mention ‘Pays d’Oc’) dans une publicité pour des vins.

L’annonceur souligne en outre que tout consommateur raisonnable qui aurait voulu s’informer sur cette offre, pouvait retrouver sans beaucoup d’efforts toutes les autres informations techniques concernant le vin, son origine spécifique, le viticulteur, etc. tant sur le site du vignoble même que sur le site du partenaire de l’action.

Enfin, un autre élément de la plainte est le prix de ce vin. A ce sujet, l’annonceur a précisé qu’une brève recherche sur internet nous apprend que l’offre de Knack/Le Vif en collaboration avec De Wijnbeurs, à savoir 8,98 euros par bouteille (au lieu de 19,90 euros), est très avantageuse. Il a ainsi trouvé sur internet des prix qui varient entre 15,99 £, 17 euros et 15,13 euros. Il a également communiqué que le vin, après l’action, sera de nouveau proposé à 19,90 euros par bouteille sur le site du partenaire de l’action.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que la publicité mentionne entre autres ce qui suit: « Le Domaine de la Jasse est situé à environ 15 kilomètres de Montpellier, au cœur de la plus dynamique des zones vinicoles de France. » et « Un des secrets de La Jasse est la collaboration avec Patrick Léon, ancien vinificateur d’entre autres Château Mouton Rothschild. (…) C’est ainsi que les vignerons ont réussi à créer ensemble cette cuvée époustouflante dans ce style Pauillac typiquement robuste tout en étant soyeux. ».

A cet égard, le Jury est d’avis que la publicité ne crée pas la confusion dans l’esprit du consommateur moyen quant à la qualité du vin proposé et n’induit pas que le Domaine de La Jasse serait un vin de Bordeaux.

Le Jury a dès lors estimé que la publicité n’est pas de nature à induire les consommateurs en erreur en ce qui concerne la région d’origine du vin en question.

Par ailleurs, le Jury a pris note des sites internet communiqués par l’annonceur, où le vin en question est proposé à des prix variants de 15 à 20 €. Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a également noté qu’à l’issue de l’action, le vin sera à nouveau proposé à 19,90 € par le partenaire de l’action.

Le Jury a donc estimé que la publicité n’est pas mensongère sur ce point.

Le Jury a dès lors estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ces points.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.