RENAULT - 17/01/2006

Annonceur: 
RENAULT
Produit/Service: 
Clio
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mardi, 17 janvier 2006
Description de la publicité

Un spot TV met en scène un processus de croissance accéléré d'un bambin qui devient un adulte pour enfin de façon fictive se transformer en voiture de la marque :
Un bambin traverse à quatre pattes un piétonnier vers un feu de circulation. Au moment où il arrive au feu il est devenu assez grand pour pousser sur le bouton. Ensuite on le voit représenté comme un teenager qui escalade une clôture. Entre-temps, il est devenu un adolescent lorsqu'on le voit glisser sur la rampe d'un escalator, traverser un carrefour accroché en hauteur aux poteaux d'un feu de circulation, sauter d'un pont. Il se transforme finalement en voiture de la marque. La voiture roule sur la voie publique et change de bande sans clignotant. Texte et voix masculine : Nouvelle Clio. Accédez au niveau supérieur.

Motivation de la plainte

La voiture effectue une manœuvre agressive de déboîtement en changeant brutalement de bande sans clignotant. Montrer un tel comportement dans une publicité pour les voitures va à l'encontre des campagnes de prévention routière.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il s'agit d'une campagne internationale et que les diverses règles en matière de conduite sont toujours respectées car en tant que constructeur, il ne pourrait se permettre d'enfreindre une quelconque loi de conduite. En ce qui concerne la remarque du plaignant quant à la manœuvre agressive/déboîtement brutal, l'annonceur a fait valoir que cette voiture ne roule pas à plus de 45 km à l'heure. Pour ce qui est du clignoteur, l'annonceur a admis que celui-ci n'est pas très visible, mais présent à chaque manœuvre, que ce soit au moment du déboîtement ou de son retour dans la file. La place, peu conventionnelle de ce clignoteur (sur le haut du phare) peut expliquer qu'il n'est pas facilement repérable. Il a ajouté qu'aucun traitement image n'a modifié l'intensité de ce clignoteur, que ce soit pour l'atténuer ou le renforcer.

Décision du Jury

Après examen du spot, le Jury a constaté que le clignotant, enclenché lors des manœuvres de la voiture, n'est pas visible pour un consommateur moyen. La scène représentée peut dès lors être perçue comme étant contraire au code de la route et donc contraire à l'art. 5 du code Febiac. En conséquence, le Jury a recommandé à l'annonceur de modifier ce spot afin qu'il présente, de manière claire et visible, une conduite respectueuse du code de la route et a fortiori du code Febiac.

L'annonceur a communiqué le spot modifié.

Le Jury a constaté que le clignotant, enclenché lors de la manœuvre de la voiture est clairement visible. Il a dès lors estimé n'avoir plus de remarques à formuler.