RECKITT BENCKISER - 14/10/2020

Annonceur: 
RECKITT BENCKISER
Produit/Service: 
Dettol
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Loyauté
Véracité
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Entretien et bricolage
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Mercredi, 14 octobre 2020
Description de la publicité

Le spot montre entre autres une femme dont le bébé rampe sur le sol en direction d'un jouet que le chien a mordu et la femme qui utilise le produit sur le plan de travail de la cuisine où le fils a posé un sac de sport.

VO : “À y regarder de plus près, on trouve bien plus d'occasions d'utiliser Dettol. Afin d'éliminer 99,9% des bactéries et virus. Surprenez-vous à utiliser Dettol autrement.”

Texte à l’écran :
“Utilisez les produits biocides avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit. 15817B Dettol Power & Fresh nettoie-tout antibactérien Eclat de citron – Pistolet. 15817B Dettol Power & Fresh nettoie-tout antibactérien Eclat de citron – Pistolet.
Elimine 99.9% des bactéries.
Testez-les sur: poubelles, niches, matériels de sport, chaise haute, télécommandes et bien plus encore.
1115B Dettol Désinfectant Assinissant Multi-Surfaces. 115817B Dettol Power & Fresh nettoie-tout antibactérien Eclat de citron – Pistolet. 15717B Dettol Power & Fresh nettoie-tout antibactérien Fleurs de cerisier-Pistolet. 15617B Dettol Power & Fresh nettoie-tout antibactérien Fraîcheur de Lin-Pistolet. 16017B Dettol Power & Fresh nettoie-tout antibactérien Original-Pistolet.”

Motivation de la plainte

Le plaignant a mentionné que l'annonceur affirme toujours à propos de Dettol qu'il tue plus de 99% des bactéries. Cependant, dans cette version retravaillée des spots, la voix off dit qu'il tue désormais aussi plus de 99% des virus, faisant évidemment allusion à la situation du corona, mais il n'y a aucune référence à un quelconque matériel scientifique. Selon lui, l'affirmation de Dettol concernant les virus n'est pas correcte et joue sur les craintes des consommateurs.

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué qu'il s'efforce d'être aussi prudent que possible avec les allégations faites dans les publicités.
Il a indiqué que pour le produit Dettol gel pour les mains, une autorisation spécifique a été accordée dans le contexte de la crise actuelle du corona, pour son activité contre les bactéries et les virus. Le spray pour le nettoyage des surfaces, comme tous les produits, a été testé pour sa fonctionnalité pour différentes normes EN, y compris le virus H1N1 (type de virus de la grippe) et a été évalué positivement comme un désinfectant biocide. Cependant, il ne dispose actuellement pas d'une autorisation spécifique pour les produits de nettoyage des surfaces, pour les virus autres que le H1N1.

L'annonceur a donc tenu à s'excuser de ne pas avoir été complet pour la publicité en question. Cependant, le spot TV en question date de plus d'un an, sans changement, et il n'a reçu aucune plainte à son sujet à ce jour, sauf dans ce cas. D’ailleurs, la COVID-19 n'a été détectée en Chine qu'en décembre.

Il a immédiatement pris des mesures pour informer les bureaux de médias et les chaînes de télévision de ne pas continuer à diffuser cette publicité et regrette particulièrement que cette allégation ait été publiée comme telle.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot TV en question et de la plainte qui le concerne.

Il a constaté que la voix-off de ce spot qui fait de la publicité pour les produits de la gamme Dettol pour le nettoyage de surfaces mentionne bien ce qui suit : « Afin d'éliminer 99,9% des bactéries et virus. ».

Suite à la réponse de l'annonceur, le Jury a entre autres noté qu’une autorisation spécifique a été accordée dans le contexte de la crise actuelle du corona, pour son activité contre les bactéries et les virus.
Bien que l'annonceur indique que le spray pour le nettoyage des surfaces, comme tous les produits, a été testé pour sa fonctionnalité pour différentes normes EN, y compris le virus H1N1 (type de virus de la grippe) et a été évalué positivement comme un désinfectant biocide, il ne dispose actuellement pas d'une autorisation spécifique pour les produits de nettoyage des surfaces pour les virus autres que le H1N1.

Le Jury a donc estimé que le spot publicitaire en question est de nature à tromper le consommateur moyen en ce qui concerne l’efficacité du produit promu en renvoyant également à l’élimination de 99,9% des virus.

Bien que le Jury ait également noté que le spot en question avec l'allégation susmentionnée était déjà antérieur à la crise sanitaire actuelle concernant le coronavirus, il est d’avis qu'il est d'autant plus regrettable que ce spot avec cette allégation trompeuse sur l'élimination des virus ait continué à être diffusée pendant cette période.

Compte tenu de ce qui précède et sur la base des articles 4 et 5 du Code de la Chambre de Commerce Internationale (Code ICC), le Jury a donc demandé à l'annonceur de modifier la publicité et à défaut, de ne plus la diffuser.

Suite

A cet égard, le Jury a pris bonne note du fait que l'annonceur regrette particulièrement que cette affirmation ait été publiée comme telle et que la diffusion du spot en question a déjà été arrêtée.