QUICK - 06/05/2015

Annonceur: 
QUICK
Produit/Service: 
Magic Box, Menu Top
Média: 
Affichage
Critères d'examen: 
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Produits alimentaires
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 6 mai 2015
Description de la publicité

Sous le titre « Des fées et des chevaliers dans ton restaurant ! », l’affiche montre le dessin d’une fille avec des Playmobils de la collection fées en main et devant elle ainsi qu’un garçon avec des Playmobils de la collection chevaliers en main et devant lui.

Motivation de la plainte

Le plaignant évoque le choix des Playmobils tenus par les enfants (une Playmobil qui brandit une brosse à cheveux et un Playmobil qui brandit une épée) et souligne les points suivants:

- L'image stigmatisante qu'on renvoie aux enfants => les filles tiennent des brosses à cheveux et les garçons des épées ;
- Le caractère tout simplement sexiste ;
- Le fait que la pub est destinée aux enfants qui n'ont pas toujours ou pas encore la capacité d'analyse leur permettant de décortiquer les infos qu'ils reçoivent ;
- L'utilisation de clichés stéréotypés pour vendre un produit ;
- Le caractère violent de l'épée ;
- L'association épée/garçon qui plébiscite ou normalise une forme "violence masculine" ;
- L'association brosse/fille qui plébiscite ou normalise l'idée selon laquelle les femmes ne comptent que pour leur physique.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que les figurines qui ont été utilisées par cette campagne sont des figurines Playmobil existantes des collections « fées » et « chevaliers », avec leurs accessoires habituels comme des baguettes magiques, brosses, etc. d’une part et épées, haches, etc. d’autre part. Ces collections ont été choisies car elles sont toutes les deux très populaires chez les enfants.
Dans la campagne, la fée est en effet tenue par la fille et le chevalier par le garçon. Néanmoins, dans les restaurants les enfants peuvent choisir de recevoir une fée ou un chevalier quel que soit leur sexe. Et dans le spot TV, c’est d’ailleurs la fille avec la fée qui est un plus grand héros que le garçon avec son chevalier.
L’annonceur a souligné que ce n’est pas son intention de classer des personnes, et certainement pas des enfants, selon leur genre ou leur sexe.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance de l’affiche qui montre le dessin d’une fille avec un Playmobil de la collection fées et d’un garçon avec un Playmobil de la collection chevaliers.

Le Jury est d’avis que cette affiche montre les Playmobils proposés lors de l’action sans pour autant mettre en avant des modèles.

Le Jury a estimé que cette publicité n’est pas de nature sexiste et n’est pas non plus dénigrante pour la femme ni pour l’homme

Il a également estimé que la présence d’une épée ou d’un gourdin dans la main du Playmobil de la collection chevaliers n’incite pas à un comportement violent et ne banalise pas non plus la violence.

Le Jury a donc estimé que cette publicité n’est pas contraire aux règles du JEP en matière de représentation de la personne.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a dès lors estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.