QUALIPHAR - 29/01/2019

Annonceur: 
QUALIPHAR
Produit/Service: 
Biocure Max
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Autres
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Produits alimentaires
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mardi, 29 janvier 2019
Description de la publicité

Le spot radio dure 60 secondes et commence avec un jingle.
VO : « C’est bon à savoir. »
Homme : « En cette période de l’année, on a tous besoin d’un peu d’énergie. Alors un seul mot nous vient immédiatement à l’esprit : vitamines. Caroline, vous êtes spécialiste santé, bonjour. »
Femme : « Bonjour. »
Homme : « Est-ce que vous trouvez vous aussi que c’est une bonne idée ? »
Femme : « Bien sûr, Julien, parce qu’être actif du matin au soir et encore faire du sport par la suite ou voir des amis et bien, ça demande de l’énergie. Et c’est là que prendre des vitamines ne suffit pas. »
Homme : « Mais qu’est-ce que vous proposez concrètement alors ? »
Femme : « Et bien, pour un boost d’énergie instantané il y a une nouveauté sur le marché, ça s’appelle Biocure Max. Alors, en plus d’un ensemble de vitamines B, Biocure Max contient entre autres de la caféine, de la taurine et du ginseng. Donc vous gagnez un maximum d’énergie en un minimum de temps et juste avec un seul comprimé. Donc vous sentez immédiatement la différence aussi bien physiquement que mentalement. »
Homme : « Vous êtes fan eh, ça se voit. Et donc, Biocure Max où est-ce qu’on le trouve ? En pharmacie ? »
Femme : « Mais oui, Julien et en plus pour le moment, vous pouvez même profitez de 3 euros de réduction. »
Homme : « Pour un max d’énergie donc. Et bien, merci pour le tuyau Caroline, à bientôt. »
Femme : « A bientôt. »
Répétition jingle.

Motivation de la plainte

Selon le plaignant, la « publicité » se fait passer pour un reportage et on peut facilement se faire avoir par ce genre de « fausse » publicité.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué qu’il diffuse des spots courts le matin et des spots plus explicatifs en milieu et fin de journée, qui permettent de fournir une information un peu plus détaillée sur le produit et ses caractéristiques.
Ces spots sont diffusés dans des tunnels publicitaires, avec d’autres communications commerciales et promotionnelles, et sont reconnaissables notamment par leurs jingles sonores en début et fin de communication (outre les jingles sonores propres à chaque radio pour annoncer les messages commerciaux).
De plus, il est fait mention, dans le spot in fine, d’une réduction sur le prix du produit-même, ce qui vient accentuer le caractère promotionnel de la communication.
En l’espèce, le contenu – même s’il se veut explicatif – les jingles et le moment de la diffusion de la publicité ne laissent donc aucun doute selon l’annonceur quant au fait qu’il s’agit d’une communication commerciale.
Il estime dès lors que le public cible ne saurait pas être induit en erreur à ce sujet.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot radio et de la plainte qui le concerne et selon laquelle celui-ci se ferait passer pour un reportage.

Il a tout d’abord constaté que le spot radio concerné commence et termine avec un jingle.

Il a également noté suite à la réponse de l’annonceur que le spot en question est diffusé dans le cadre d’une plage publicitaire.

Enfin, il a constaté qu’à la fin du spot, une offre promotionnelle de 3 euros de réduction est mentionnée.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que le spot radio est clairement identifiable en tant que publicité.

Le Jury a dès lors déclaré la plainte non fondée. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.