PROFILE TYRECENTER - 16/09/2015

Annonceur: 
PROFILE TYRECENTER
Produit/Service: 
Centrales de pneus
Média: 
Radio
Critères d'examen: 
Représentation de la personne/dignité humaine
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Véhicules à moteur et accessoires
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 16 septembre 2015
Description de la publicité

VO:
“Mannen, jarenlang hebben jullie zich opgeofferd voor jullie vrouwen. Partijtjes sjotten werden gecanceld, pintjes hijsen, taboe. Jullie altruïsme was grenzeloos. Maar dankzij Profile Tyrecenter is banden wisselen nu zo comfortabel dat jullie vrouwen er met plezier zelf langsgaan. Daarom bedanken we jullie nu op mercimannen.be met massa’s mannendingen, zoals een kickertafel voor een wedstrijd tegen Leo Van Der Elst in de Ghelamco Arena. Profile Tyrecenter. Kijk op mercimannen.be.”

Motivation de la plainte

Le plaignant mentionne qu’il s’agit d’une campagne très défavorable à la femme.
D’une part, la femme est montrée comme un être faible qui est perdu sans un homme – parce qu’elle ne veut/peut pas faire changer ses propres pneus. La campagne montre les femmes comme des êtres désemparés et les hommes comme des machos, les sauveurs stéréotypés qui assument toutes les choses techniques. Et les hommes sont aussi montrés de façon très stéréotypée: boire de la bière, le football, se sacrifier pour une relation …
Selon le plaignant, il est inacceptable qu’en 2015 on utilise encore une vision du monde aussi sexiste, qui est déjà dépassée depuis des années.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que les études de marché montrent que les centrales de pneus sont souvent vues comme des lieux de travail « sales » où attendre n’est pas ressenti comme agréable. C’est pour cette raison que c’est souvent l’homme qui va changer les pneus. C’est pourquoi l’annonceur a accordé beaucoup d’attention au service et il a donc investi beaucoup dans les salles d’attente.
Dans le spot radio, l’annonceur explique ce qu’il est et il utilise l’humour sous forme d’exagération (dévouement pendant des années, ne plus jamais boire de pintes ou aller jouer au foot) pour remercier le client masculin (la grande majorité des clients sont des hommes) d’être client. Cette exagération est claire grâce à l’intonation de la voix-off car l’acteur parle de cela avec beaucoup d’enthousiasme exagéré. Selon l’annonceur, le spot semble donc clairement humoristique, sans suspecter l’homme ou la femme d’être respectivement un macho ou une empotée.
Ce spot radio cadre de plus dans une campagne où deux autres spots radio sont diffusés qui, de la même manière enthousiaste exagérée, font comprendre que chez Profile Tyrecenter changer les pneus ne s’accompagne pas de temps d’attente ennuyeux. Dans ceux-ci, les hommes sont aussi directement remerciés et les femmes sont indirectement invitées à venir découvrir que la salle d’attente chez Profile Tyrecenter offre beaucoup d’avantages.
Enfin, l’annonceur a communiqué qu’il n’a pas du tout l’intention de représenter les femmes comme des êtres faibles ou de mettre en avant une image sexiste de cette société. Au contraire, il veut en finir avec les clichés du passé et inviter aussi les femmes à passer chez lui.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot en question et de la plainte qui le concerne.

Suite à la réponse de l’annonceur, le Jury a noté que le spot veut entre autres mettre en avant que les centrales de pneus sont agréables pour tout le monde, les hommes comme les femmes.

Le Jury est d’avis que le spot ne représente ni les femmes ni les hommes de manière négative.
Il est également d’avis que le spot ne prétend pas qu’exécuter certaines tâches ménagères revient exclusivement aux hommes et ne peuvent pas être effectuées par des femmes.

Le Jury a donc estimé que le spot n’est pas dénigrant pour les femmes ou les hommes et n’est pas non plus contraire aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.