PROCTER & GAMBLE - 29/08/2007

Annonceur: 
PROCTER & GAMBLE
Produit/Service: 
Pampers
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Décence et bon goût
Dénigrement
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Autres biens et services
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 29 août 2007
Description de la publicité

Dans un spot TV avec fond de musique classique (opéra Wagner - Walkürenrit), on entend d'abord une voix féminine qui demande : « Comment faire pour s'asseoir dans un fauteuil ? » Le spot montre ensuite un enfant en bas âge qui grimpe dans un fauteuil. Les produits (pampers avec absorption express + lingettes humides) sont ensuite illustrés.
Voix féminine : “Maintenant vous comprenez pourquoi Pampers Active Fit possède une couche unique à absorption express qui absorbe super vite, même à l'envers. Aucun lange n'absorbe plus vite dans toutes les positions. Et pour garder votre petit aventurier propre de la tête aux pieds, il y a aussi les lingettes Pampers active pour le visage, les mains et les petites fesses. Les lingettes multi usages Pampers Active”.
Mention à la fin de la publicité : « Pampers. Inspiré par les bébés ».

Motivation de la plainte

Le fait d'associer de l'urine (cfr produit en question : pampers pour bébé) à de la musique de Walkürenrit (opéra Wagner) offense la mémoire de ce grand compositeur et dénigre un mythe allemand.
 

Position de l'annonceur

L'annonceur a expliqué que de la musique classique connue est régulièrement utilisée dans divers spots publicitaires en raison de la force, du dynamisme ou de l'émotion que la musique provoque et que de cette manière elle renforce le message publicitaire sans qu'il y ait besoin de mots.
Le Walkurenrit de Wagner (également utilisé dans le film « the Apocalyps Now ») accentue surtout dans le spot Pampers les caractères de mobilité, d'ambition et d'esprit d'entreprise dont peut témoigner un jeune enfant qui, malgré ses folles lubies, garde des fesses et des vêtements secs. Ni les images ni l'intention du spot publicitaire ne portent préjudice au génie du compositeur de musique. Au contraire, même les profanes en matière de musique classique entendent et ressentent parfaitement le jeu d'ensemble de Walkurenrit et l'enfant vivant qui joue. L'annonceur est donc d'avis que ce spot n'est en aucune façon dénigrant ou de mauvais goût ou anti-allemand et que les art. 2 et 12 du code CCI ne sont nullement violés. Enfin, l'annonceur a précisé que ce spot est diffusé dans toute l'Europe et que jusqu'à présent, il n'a reçu aucune plainte.

Décision du Jury

Le Jury est d'avis que l'utilisation d'une musique classique comme musique de fond afin de renforcer ce spot n'est pas de nature à discréditer ni la musique en question ni son compositeur. Il est également d'avis que le spot n'est pas dénigrant pour le mythe allemand et qu'à aucun niveau, il ne fait penser à des sentiments anti-allemands.

A défaut d'infractions aux dispositions légales et/ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.