PROCTER & GAMBLE - 24/02/2021

Annonceur: 
PROCTER & GAMBLE
Produit/Service: 
Dash Platinum Pods
Média: 
Télévision
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Entretien et bricolage
Type de décision: 
Pas de remarque
Date de clôture: 
Mercredi, 24 février 2021
Description de la publicité

Le spot montre une fête de mariage où les invités dansent en faisant tourner leur serviette au-dessus de leur tête. On voit ensuite, dans le style comédie musicale, trois personnes essayer de nettoyer les taches des serviettes. Le spot présente ensuite le produit promu.

Motivation de la plainte

Le plaignant s'est référé au fait que le pays est confiné et que les fêtes sont interdites depuis des mois et a été surpris que ce spot continue à être diffusé à la télévision. Selon lui, la publicité incite les citoyens à ignorer les règles corona.

Position de l'annonceur

L'annonceur a communiqué que dans le spot publicitaire, diffusé pour la première fois en septembre 2019, une fiction est créée qui vise à souligner le pouvoir détachant de son produit. Un mariage implique généralement beaucoup de lessive, y compris de nombreuses serviettes sales.
Selon lui, la fiction a un caractère intemporel et universel. Il regrette profondément que le plaignant considère que le but de cette publicité est d'encourager un comportement préjudiciable aux mesures de précaution imposées par les autorités belges. Comme indiqué, ce n'est en aucun cas le but de cette publicité. La fiction créée est simplement une illustration de la « vie normale », comme elle l'était dans le passé, l'est toujours dans certains pays et (espérons-le) le sera aussi dans le futur.

Décision du Jury

Le Jury a pris connaissance du spot TV en question et de la plainte qui le concerne.

Il a constaté que, dans un style de comédie musicale humoristique, le spot montre brièvement un mariage avec des invités qui dansent en faisant tourner leur serviette au-dessus de leur tête, puis trois personnes essayant en vain d'enlever les taches des serviettes, et présente ensuite le produit promu.

Suite à la réponse de l'annonceur, il a entre autres noté que le spot date de septembre 2019 et qu'il crée une fiction intemporelle et universelle qui vise à mettre en valeur le pouvoir détachant des Dash Pods.

Le Jury est d'avis que le message visé ressort également clairement du spot et que le spot se limite à montrer brièvement une fête de mariage sans pour autant cautionner ou banaliser la violation des mesures corona, et encore moins l'encourager.

Le Jury a dès lors estimé que le spot en question ne témoigne pas d'un manque de juste sens de la responsabilité sociale de la part de l'annonceur sur ce point.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Suite

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.