PROCTER & GAMBLE - 08/06/2000

Annonceur: 
PROCTER & GAMBLE
Produit/Service: 
Ariel/Diables Rouges
Média: 
Quotidien
Critères d'examen: 
Responsabilité sociale
Initiative: 
Consommateur
Catégorie: 
Entretien et bricolage
Type de décision: 
Décision de modification ou d’arrêt
Date de clôture: 
Jeudi, 8 juin 2000
Description de la publicité

Une première annonce, sous le titre « Belgique-Hollande » montre un diable rouge souriant devant une machine à laver dans le hublot de laquelle apparaissent tournoyant un joueur de football, un sabot et une tulipe.
Une deuxième annonce, sous le titre « Prochaine lessive : Norvège-Belgique : le 26 avril » montre un diable rouge clignant de l'œil devant une corde à linge à laquelle sont pendus 4 joueurs de football.
Sous le titre « Ariel pour une Belgique éclatante ! », les deux annonces invitent à participer à une action d'épargne par laquelle un téléviseur ou des accessoires Ariel Diables Rouges (football, T-shirt, casquette) sont à gagner.

Motivation de la plainte

L'annonce est considérée comme inopportune, car comportant des relents de racisme, incitant à la xénophobie et entretenant un climat de violence. La publicité est déplacée dans le contexte actuel avant l'Euro 2000.

Décision du Jury

Eu égard à la position qu'il a déjà prise dans le passé au sujet de messages semblables, le Jury a confirmé sa recommandation de ne plus recourir à pareil thème. En effet, la symbolique utilisée, même si elle est humoristique, peut-être considérée comme inamicale, ne favorisant pas un climat sportif et laissant croire que le but d'un match de football est d'humilier l'autre. L'humour ne peut conduire à des messages peu courtois qui, par un nationalisme inopportun, risquent de susciter des réactions auprès de certains groupes de population qu'il convient d'éviter, en particulier dans la perspective de l'Euro 2000.
Ne partageant pas ce point de vue du Jury en raison du caractère humoristique évident qui découle du jeu de mot fondé sur le terme « lessive », du lien avec le produit concerné et de l'objectif de vaincre inhérent au sport, l'annonceur l'a cependant pris en compte et a modifié la campagne en remplaçant la représentation de petits joueurs stylisés par des vêtements. Après examen de la nouvelle annonce, le Jury a estimé n'avoir plus de remarque à formuler.